samedi 13 juin 2020

Les arrestations d’étudiants palestiniens et l’annexion

L’objectif de la campagne d’arrestations est de maintenir le mouvement palestinien de libération nationale sur la défensive et de faire avancer le projet d’annexion sioniste en Cisjordanie en créant une atmosphère d’intimidation et de répression


Lundi 8 juin 2020, les forces d’occupation israéliennes ont enlevé l’étudiante palestinienne Layan Kayed, âgée de 22 ans, alors qu’elle se rendait à Ramallah avec sa mère. Elles ont arrêté l’étudiante de l’Université Bir Zeit au barrage routier de Zaatara, dans le centre de la Cisjordanie occupée.



Layan Kayed

Comme Samidoun Palestine l’a souligné,

« L’objectif de cette vaste campagne d’arrestations par les forces d’occupation israéliennes, en particulier en Cisjordanie occupée et à Jérusalem, vise principalement les militant·e·s et les dirigeant·e·s du mouvement étudiant palestinien et de la jeunesse palestinienne.

La dernière en date est l’enlèvement de l’étudiante de l’Université de Bir Zeit Layan Kayed.

L’objectif est de maintenir le mouvement palestinien de libération nationale sur la défensive et de faire avancer le projet d’annexion sioniste en Cisjordanie en créant une atmosphère d’intimidation et de répression. »

Samidoun affirme que « L’escalade de la campagne d’arrestations menée par les forces d’occupation, y compris les incursions généralisées de la nuit dernière dans lesquelles une trentaine de jeunes de Jérusalem occupée ont été ciblés, est une politique vaine qui ne brisera pas la volonté du peuple palestinien en lutte et ne découragera ni n’arrêtera le mouvement étudiant. »–

Samidoun renouvelle

« son appel à une action unie et à la fermeté nationale pour faire face aux attaques de l’occupation, soulignant la nécessité d’une large participation populaire à la marche nationale du 1er juillet 2020 pour rejeter les plans de l’occupation israélienne et faire face à ses attaques colonialistes racistes. »

Des centaines d’étudiant·e·s palestinien·ne·s sont détenu·e·s dans les prisons israéliennes, dont environ 80 de l’Université Bir Zeit tandis qu’au fil des années, des milliers d’étudiant·e·s palestinien·ne·s ont été la cible d’arrestations et de persécutions.

Les universités palestiniennes ont été fréquemment attaquées par les forces d’occupation israéliennes ; les bureaux des organisations étudiantes ont été saccagés, leurs biens confisqués et détruits.

Le réseau de solidarité avec les prisonniers palestiniens Samidoun, dont est membre le Collectif Palestine Vaincra, appelle une fois de plus à une large solidarité mondiale avec Layan Kayed et tous les étudiant·e·s palestinien·ne·s confronté·e·s à la répression, à l’arrestation et à l’emprisonnement aux mains d’un régime d’occupation israélien qui veut ouvrir la voie à ses crimes en cours contre le peuple palestinien à travers des enlèvements à grande échelle visant le mouvement étudiant palestinien, ses organisateurs et ses dirigeants.

Nous appelons les étudiant·e·s et les professeurs du monde entier à se joindre aux campagnes pour le boycott académique d’Israël et des institutions israéliennes et à s’organiser pour soutenir les étudiant·e·s palestinien·ne·s ciblé·e·s.

Malgré ces attaques, les étudiant·e·s palestinien·ne·s continuent de s’organiser, de lutter et d’apprendre malgré une répression sévère et systématique et le mouvement étudiant palestinien continue de faire face aux projets coloniaux israéliens.

Nous exigeons la libération immédiate de Layan Kayed et de tou.te.s les étudiant·e·s palestinien·ne·s emprisonné·e·s !


Publié le 8 juin 2020 sur Samidoun Palestinian Prisoner Solidarity Network

Aucun commentaire: