vendredi 19 juin 2020

L’ABP désinvestit de deux banques israéliennes

Dès 2020, l’Algemeen Burgerlijk Pensioenfonds (ABP – Fonds général de pension) au Pays-Bas n’investira plus dans les banques israéliennes Bank Hapoalim et Bank Leumi Le-Israel.


L’ABP désire que les entreprises actives dans les territoires à haut risque de violations des droits de l’homme, mènent une politique respectueuse de ces droits. Fin 2019, ce n’était pas le cas pour les deux banques israéliennes précitées.

Voici le communiqué de l’ABP à ce propos :


La composition de notre portefeuille d’investissement change continuellement. Des entreprises viennent s’y ajouter, d’autres s’en vont.

L’ABP/APG évalue chaque investissement sur base de 4 critères : rendement, coûts, risque et durabilité. Ces critères sont additionnés et évalués ensemble.

Pour la durabilité, nous recourons à des critères qui concernent directement le secteur dans lequel ces entreprises sont actives, mais aussi l’endroit où elles pratiquent leurs activités.

D’entreprises actives dans des territoires à haut risque de violations des droits humains, nous attendons qu’elles appliquent une politique respectueuse de ces droits.

Fin 2019, ce n’était pas le cas pour les deux banques.

Nos investisseurs ont fait cette évaluation sur les banques israéliennes aussi et ont conclu que d’autres possibilités d’investissement étaient plus intéressantes en ce moment même.

À l’avenir, nous pouvons choisir d’investir à nouveau dans ces banques. Les quatre critères seront alors d’application.

L’ABP place les montants de pension des fonctionnaires dans bien des investissements, secteurs et pays du monde entier.

En Israël, au 1er janvier de cette année, ces investissements portaient sur 260 millions d’euros.

Ces dernières années, plusieurs organisations dont docP ont mené des actions en vue de convaincre l’ABP de retirer ses investissements des entreprises qui tirent profit de l’occupation.

Dans les deux banques précitées, c’est le cas depuis des années déjà. Elles jouent par exemple un rôle dans le financement de la mise sur pied de colonies illégales.

La rédaction

Publié le 12 juin 2020 sur BDS Nederland

Traduction : Jean-Marie Flémal

Aucun commentaire: