mardi 26 mai 2020

Un premier vol publiquement annoncé entre les Émirats et Israël

Prétextant une aide aux Palestiniens, Etihad Airways a effectué un vol Abou Dabi–Tel Aviv mardi 19 mai

Etihad Airways a précisé que « le vol n’avait pas de passagers à bord » (AFP)
Par AFP
Un vol transportant du matériel médical, le premier publiquement annoncé de ce type, a eu lieu mardi entre les Émirats arabes unis (EAU) et Israël, à destination des Palestiniens afin de les aider à lutter contre la pandémie de coronavirus.

« Le 19 mai, Etihad Airways a effectué un vol cargo humanitaire entre Abou Dabi et Tel Aviv pour fournir du matériel médical aux Palestiniens », a indiqué un porte-parole de la compagnie aérienne d’Abou Dabi, capitale des Émirats.





« Le vol n’avait pas de passagers à bord », a-t-il précisé dans un communiqué envoyé à l’AFP.

La Jordanie et l’Égypte sont les seuls pays arabes à avoir reconnu Israël, qui s’est néanmoins rapproché ces derniers mois des États du Golfe en raison de leur inimitié commune à l’encontre de l’Iran, notamment à travers des événements sportifs et culturels.


Un vol confidentiel entre Israël et les EAU révèle le secret de polichinelle de la collaboration entre les deux paysLire

La livraison de « quatorze tonnes de matériel médical urgent » vise à « soutenir les efforts pour contenir la propagation de la pandémie de COVID-19 et son impact dans les territoires palestiniens occupés », a précisé l’agence de presse émiratie officielle WAM.

« L’aide comprend des équipements de protection individuelle [EPI] et des équipements médicaux, dont dix respirateurs », a-t-elle ajouté, précisant que cette opération a été menée en collaboration avec l’ONU.

Etihad Airways a souligné l’existence « de nombreux vols humanitaires » destinés aux pays qui figurent dans le réseau couvert par la compagnie.

Les pays arabes ont fait du règlement du conflit israélo-palestinien une condition à la normalisation des relations avec Israël.

La Ligue arabe dénonce régulièrement la colonisation illégale d’Israël en Cisjordanie occupée ainsi que la situation dans la bande de Gaza.

Mais les États arabes du Golfe ont récemment donné des signes de rapprochement avec Israël. Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou s’est rendu à Oman en 2018.

Aucun commentaire: