mardi 26 mai 2020

Cameroun- Gestion de l’eau: Israël veut investir davantage


Le nouvel Ambassadeur d’Israël au Cameroun, Isi Yanouka, a été reçu en audience, le 18 mai dernier, à Yaoundé par le Minepat, Alamine Ousmane Mey. Au menu des échanges, la gestion de l’eau Au Cameroun.

Les échanges entre le Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire et son hôte ont porté globalement sur l’état de la coopération entre les deux pays. Une coopération riche qui date de 1960 et qui s’est matérialisée par la réalisation de plusieurs projets dont les plus importants sont dans les domaines de l’innovation technologique et de la sécurité.

Isi Yanouka a émis le vœu que cette coopération se densifie à travers des projets dans le domaine de la gestion de l’eau. L’Ambassadeur d’Israël au Cameroun a d’ailleurs rappelé que son pays investi déjà dans ce domaine à travers le programme « Innovation Africa », qui vise à réaliser plus de 37 projets d’adduction d’eau potable à l’Extrême-Nord. Le pays se dit donc prêt à densifier son expertise dans ce domaine au Cameroun.

Le Ministre de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire, Alamine Ousmane Mey, a pour sa part émis le souhait que l’expertise de ce pays ami dans le domaine de la gestion de l’eau puisse être bénéfique au développement de l’agriculture intelligente avec l’implication des autres départements ministériels tels que le MINADER et le MINRESI.

Au terme de leur entretien, l’Ambassadeur et le MINEPAT sont également revenus sur l’assistance technique qu’Israël apporte au Cameroun face aux défis sécuritaires dans les régions septentrionales, du Nord-Ouest et du Sud-Ouest et dans le cadre de la crise sanitaire actuelle qui a induit des changements dans les comportements des Etats et de leurs populations, à l’instar de la nécessité de privilégier la digitalisation des activités.

L’Israël qui se trouve, en effet, dans une région pauvre en eau a développé une expertise dans ce domaine. Cette expertise lui a entre autre permis de recycler les eaux usagées et de dessaler l’eau de mer, contribuant ainsi à limiter le déficit chronique en eau du pays.

Trois mois après avoir présenté ses lettres de créances, le nouvel Ambassadeur a tenu à exprimer au MINEPAT sa volonté de poursuivre les projets du portefeuille entamés par son prédécesseur Ran Gidor.

Aucun commentaire: