vendredi 17 avril 2020

Une pétition contre la 5G et adressée au gouvernement belge disparaît mystérieusement après avoir récolté 105.000 signatures

Proximus ouvre le réseau 5g en Belgique © Photo News


Proximus a annoncé le lancement de la 5G en pleine pandémie mondiale, les citoyens ont crié leur mécontentement: la pétition adressée au gouvernement belge sur Change.org a récolté plus de 100.000 signatures... avant de disparaître de la plateforme sans raison.

Proximus a créé la surprise en plein confinement en annonçant le lancement de la 5G dans 30 communes belges. Les réactions ont été immédiates: les communes d’Ottignies Louvain-la-Neuve et de Wavre, parmi les communes concernées par le déploiement de la 5G, se sont dites “stupéfaites” et “scandalisées” par cette décision. Le ministre des Télécommunications Philippe De Backer a eu beau se montrer rassurant (“Les antennes relais se trouvent bien trop loin pour pouvoir provoquer quelqu’effet que ce soit. Le GSM qui est sur votre oreille a beaucoup plus d’impact que les pylônes 5G”, jure-t-il), son discours n’a pas rassuré les citoyens.



Ottignies Louvain-la-Neuve et Wavre contre le déploiement de la 5G annoncé par ProximusLire aussi



Une pétition à destination du gouvernement belge a vu le jour sur Change.org et a récolté, en dix jours, 105.000 signatures. “ À l’heure où nous voyons à quel point nous sommes faibles au regard de cette pandémie il est inadmissible de profiter de ce temps de confinement pour nous imposer cette folie”, pouvait-on lire.


Depuis le 10 avril, cette pétition à succès a disparu de la plateforme Change.org. Selon le média Alter Echos, la pétition (que vous pouvez encore voir via le cache de Google) a été tout simplement supprimée. Marie-Laure Beraud, à l’initiative de la pétition, explique que Change argue “qu’une partie du contenu de la pétition enfreint le règlement de la communauté”. Alter Echos s’interroge: “Quand bien même un passage poserait problème, comment justifier de supprimer sans sommation une pétition après qu’elle eut recueilli autant de signatures, plutôt que de la suspendre momentanément et demander à son auteure de modifier l’éventuelle phrase litigieuse?”



D’autres pétitions ont, depuis, vu le jour sur Change.org mais ne rencontrent pas le même succès: la confiance du côté des signataires est, et c’est compréhensible, rompue.

© Photo News


Aucun commentaire: