mardi 28 avril 2020

Un Palestinien en appel contre Benny Gantz aux Pays-Bas


20 juillet 2014, le jour même où les troupes israéliennes bombardaient la maison des parents d’Ismail Zaida dans la 
bande de Gaza, le général Benny Gantz est en train d’informer ses commandants. Ziada est actuellement en procès devant 
un tribunal hollandais contre Gantz, qui est sur le point d’assumer la fonction de vice-Premier ministre d’Israël. (Photo : via Flickr)



D’ici peu, Benny Gantz prêtera serment en tant que vice-Premier ministre d’Israël dans un gouvernement de coalition dirigé par le Premier ministre Benjamin Netanyahou.

Si l’arrangement se déroule comme prévu, Gantz reprendra la charge de Premier ministre d’ici 18 mois.

Entre-temps, Gantz va être confronté à des tentatives de le rendre responsable de crimes commis lors de l’offensive israélienne contre Gaza, au cours de l’été 2014, alors qu’il était chef d’état-major de l’armée israélienne.

Mercredi, Ismail Ziada a interjeté appel contre le prononcé d’un tribunal hollandais dans lequel Gantz et l’ancien chef des forces aériennes d’Israël, Amir Eshel, avaient bénéficié de l’immunité au cours d’un
procès pour crimes de guerre.

Ziada, un citoyen palestino-hollandais, a accusé Gantz et Eshel d’une attaque mortelle à la bombe contre la maison de sa famille à Gaza, le 20 juillet 2014.



Six membres de la famille de Ziada avaient perdu la vie, lors de cette attaque. L’immeuble de trois étages, situé dans le camp de réfugiés d’al-Bureij, avait été littéralement pulvérisé.

La mère de Ziada, 70 ans, ses frères Jamil, Yousif et Omar, sa belle-sœur Bayan et sa nièce, Shaban, 12 ans, avaient perdu la vie, de même qu’une septième personne qui rendait visite à la famille.

Ziada a accusé les généraux en leur réclamant plus de 600 000 USD de dommages et intérêts, plus les frais.

L’agression israélienne contre Gaza cet été-là avait tué plus de 2 200 Palestiniens, dont 550 enfants. Une enquête indépendante, pour le compte du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, a collecté de nombreuses preuves des crimes de guerre israéliens.

Mais, en janvier, le tribunal de La Haye classait l’affaire Ziada et accordait à Gantz et Eshel l’immunité sur base du fait qu’ils avaient commis leurs crimes supposés alors qu’ils agissaient en qualité d’instances officielles.

Ce prononcé allait directement à l’encontre du point de vue que soutient le gouvernement hollandais même, à savoir que l’immunité ne couvre pas les délits internationaux, tels crimes de guerre, crimes contre l’humanité et génocides.

Plus important encore, il y avait le fait que le tribunal hollandais a rejeté les « Principes de Nuremberg », qui avaient été instaurés lors des procès des dirigeants nazis au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.

Ces principes disent que les individus ne peuvent échapper à leurs responsabilités du fait qu’ils agissaient en tant que chefs d’État ou fonctionnaires gouvernementaux, ou parce qu’ils obéissaient aux ordres d’un supérieur.

En appel, il est dit que


« le tribunal a commis une faute dans sa décision de proposer une immunité fonctionnelle aux accusés, du fait que semblable immunité ne vaut pas pour les crimes de guerre »,

peut-on lire dans un communiqué de presse de la Palestine Justice Campaign, qui soutient les efforts juridiques de Ziada.

Ziada est représenté par l’éminente avocate des droits de l’homme, Me Liesbeth Zegveld, qui, tout récemment, a gagné un procès à l’issue duquel le gouvernement hollandais a été forcé d’indemniser des victimes et survivants de ses crimes coloniaux en Indonésie, dans les années 1940.

Le gouvernement israélien a mis tout en œuvre pour protéger les anciens généraux contre une demande de comptes face à un tribunal hollandais.

La campagne de Ziada en faveur de la justice est par contre une tentative venue d’en bas et qui est soutenue par des centaines de personnes qui, via un crowdfunding, ont fait des dons en argent afin de contribuer à couvrir les frais de justice de l’affaire.

Roger Waters a lui aussi soutenu le procès. La légende du rock a tweeté des infos concernant l’appel de Ziada.




Publié le 24 avril 2020 sur The Electronic Intifada
Traduit en néerlandais et publié le 24 avril 2020 sur Docp
Traduction vers le français : Jean-Marie Flémal

charleroi-pourlapalestine.be

Aucun commentaire: