mercredi 22 avril 2020

Liban: un premier cas de coronavirus dans un camp de réfugiés palestiniens

Désinfection du camp de réfugiés de Wawel, dans la vallée de la Bekaa, le 22 avril 2020. AFP


Le petit pays qui abrite plusieurs centaines de milliers de réfugiés craint la propagation de l'épidémie dans les camps surchargés.

Selon l'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (Unrwa), il s’agirait d’une réfugiée palestinienne installée au Liban après avoir quitté la Syrie en guerre. Elle vit dans le camp de Wawel, plus connu sous le nom de « camp de Galillée », près de Baalbek, dans la vallée de la Bekaa, dans l’est du Liban.

La patiente diagnostiquée postive au coronavirus a été transférée à l'hôpital public Rafic Hariri dans la capitale, a précisé l’Unrwa mardi soir, qui prendra en charge les frais médicaux de la malade.

Le camp a été bouclé dès mardi soir. Entrées et sorties sont strictement interdites. La population du camp a été appelée à rester confinée et à éviter tout rassemblement.


Tests de dépistage dans le camp et les environs

Selon un recensement de 2017, au moins 2 000 réfugiés vivraient dans ce camp. Mais selon l’agence onusienne, ils seraient beaucoup plus. Dans ce pays, qui accueille 174 000 réfugiés officiellement (jusqu’à 500 000 selon des estimations), les ONG redoutent la propagation du virus dans les camps surpeuplés.

Une équipe d'experts médicaux doit se rendre mercredi dans le camp « pour mener des tests » de dépistage du Covid-19, a indiqué l'Unrwa dans un communiqué. La famille de la malade et les personnes l'ayant fréquentée seront soumis à un dépistage, a précisé l'agence de presse officielle libanaise ANI. Des tests seront aussi menés sur un échantillon de plus de 50 personnes sélectionnées de manière aléatoire « dans le camp et ses environs ».

Le Liban a officiellement recensé 677 personnes atteintes du nouveau coronavirus dont 21 décès à travers le pays.

(avec AFP)

Aucun commentaire: