mercredi 15 avril 2020

Les États-Unis cessent de financer l'OMS

- Le président américain, Donald Trump, a annoncé que son pays cesse de financer l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), qu'il a blâmé pour sa gestion de l'épidémie de coronavirus

Hakan Çopur

AA - Washington DC - Hakan Çopur

Le président américain, Donald Trump, a annoncé mardi soir, que les États-Unis avaient cessé de financer l'Organisation mondiale de la santé (OMS) accusé par Trump d'avoir une part de responsabilité dans la propagation de l'épidémie de nouveau type de coronavirus (Covid-19).
Trump a fait un bilan des actions de son gouvernement, lors de sa conférence de presse quotidienne à la Maison Blanche, dans le cadre de la lutte contre la pandémie.


Il a affirmé que l'OMS était responsable de la propagation de l'épidémie dans le monde et, qu'à cet égard, l'organisation induisait le monde en erreur.


"Aujourd'hui, j'ai ordonné à ma direction de suspendre les fonds que nous versons à l'Organisation mondiale de la santé. Tout le monde sait ce qui se passe là-bas", a déclaré Trump, affirmant que l'organisation travaille pour la Chine.


Le président américain a assuré que cette décision a été prise après l'évaluation par ses servies de "la négligence et des dissimulations de l'OMS sur l'épidémie".


D'après Trump, les États-Unis octroient à l'OMS un fonds annuel de 400 à 500 millions de dollars, alors que la Chine ne participe qu'à hauteur de 40 millions.


Reprochant à l'OMS d'avoir ignoré les appels demandant l'arrêt des voyages en provenance de Chine, "une grosse erreur", Trump a rappelé que c'est lui-même qui à pris la décision d'interdire les voyages de la Chine vers les États-Unis, à contresens de l'avis de l'OMS, et malgré toutes les accusations de xénophobie émissent à son égard.


Trump a également accusé l'OMS de "défendre les thèses chinoises" et de "ne pas avoir mené d'enquête crédible sur le déclenchement de l'épidémie à Wuhan", soutenant que l'Organisation mondiale de la santé devrait en être tenue responsable".


Affirmant que les mesures tardives de l'OMS face à l'épidémie ont fait perdre beaucoup de temps à l'ensemble du monde, Trump a fait remarquer que l'organisation restait silencieuse sur la disparition des médecins chinois qui avaient fait les premiers alertés sur l'épidémie.


Le président américain Trump avait, encore récemment, critiqué l'Organisation mondiale de la santé, accusant l'organisation d'être "du côté chinois".

Aucun commentaire: