samedi 18 avril 2020

Le préfet du Morbihan interdit la vente d'alcool à emporter, liée à la recrudescence des violences intrafamiliales

Le préfet a annoncé cette décision dans une vidéo adressé aux
 Morbihannais. / © PHOTOPQR/LE REPUBLICAIN LORRAIN


Ce 17 avril, le préfet Patrice Faure a interdit la vente d'alcool à emporter sur tout le département, à l'exception de la bière, du cidre et du vin. L'objectif est de lutter contre la recrudescence des violences intrafamiliales, phénomène en partie lié à l'alcoolisation des auteurs.

"Force est de constater que le duo alcool-confinement font mauvais ménage", constate amèrement Patrice Faure dans cette vidéo publiée sur Youtube. Le préfet interdit donc dès ce 17 avril la vente d'alcool fort à emporter, et ce jusqu'au 11 mai. Le vin, la bière et le cidre échappent toutefois à cet arrêté.



Hausse de 30% des violences intrafamiliales
Cette décision ne s'est pas faite par crainte d'une hausse de la consommation ou pour empêcher certains Morbihannais de potentiellement se retrouver boire un verre. Non, la raison invoquée est beaucoup plus grave.
Les services de l'Etat ont recensé une hausse de 30% des violences intrafamiliales dans le département.

"Les très nombreuses interventions des forces de l'ordre se font quasi systématiquement sur fond d'alcool. Ce n'est évidemment pas supportable, d'abord pour les victimes mais aussi pour la société", ajoute le préfet. "Il en va de l'intérêt des individus et des familles."

Une justice réactive
Responsable d'un territoire d'intervention sociale dans le Morbihan, Vanina Lefebvre corroborre les propos du préfet. En un mois, elle a remarque une augmentation notable des violences conjugales, notamment en lien avec l'alcoolisation.

Au total, son service a reçu 48 signalements de cas de violences, dont 36 dans des familles avec enfants. Mais Vanina Lefebvre note que la justice est réactive : deux situations ont nécessité des gardes à vues et mesures d'éloignement ou d'évincement du domicile.

Aucun commentaire: