jeudi 23 avril 2020

Le Danemark vote une loi autorisant les vaccinations forcées contre le coronavirus

Le Danemark a adopté une loi d’urgence qui permet au gouvernement de forcer les gens à recevoir un vaccin contre le coronavirus.


La loi d’urgence donne aux autorités des pouvoirs étendus pour lutter contre la pandémie COVID-19 et restera en vigueur jusqu’en mars 2021.

Les citoyens qui refuseront de se soumettre à un test de dépistage du coronavirus seront passibles d’amendes et de peines de prison potentielles, et se verront interdire l’accès aux magasins, aux épiceries, aux institutions publiques et aux hôpitaux, tout en étant également limités dans l’utilisation des transports publics.


« En plus d’appliquer des mesures de quarantaine, la loi permet également aux autorités de forcer les gens à se faire vacciner, même s’il n’existe actuellement aucune vaccination contre le virus », rapporte The Local.

Jens Elo Rytter, professeur de droit à l’université de Copenhague, a déclaré que les nouvelles mesures étaient « certainement les plus extrêmes depuis la Seconde Guerre mondiale ».

Le projet de loi initial était encore plus draconien, et aurait permis à la police de pénétrer dans les maisons privées sans mandat s’il y avait un soupçon d’infection par le coronavirus.

Cependant, cette mesure a été abandonnée après l’opposition d’autres partis au Parlement.

Le Danemark compte actuellement 875 cas de coronavirus et a signalé 2 décès.

Aucun commentaire: