dimanche 26 avril 2020

La voix des résistants dans les geôles sionistes N° 3 – avril 2020

martyr Nur Barghouty


La propagation du virus corona dans le monde, et notamment dans l’entité sioniste, a entraîné de graves dangers sur la vie des prisonniers palestiniens. Dès le mois de mars, de nombreux indices ont indiqué que le virus est entré en prison, par le biais des instructeurs, des geôliers et infirmiers sionistes, mais l’occupant a refusé de prendre les mesures nécessaires pour le stopper, il avait au contraire supprimé les produits de nettoyage à disposition des prisonniers, les empêchant de se protéger eux-mêmes.

Ce n’est qu’avec les pressions internationales que l’occupant a pris quelques mesures, comme la distribution des masques, en faible nombre toutefois, et de mauvaise qualité, et supprimé les transferts de prisonniers vers les tribunaux et les autres prisons mais il a également supprimé plusieurs soi-disant cliniques dans les prisons, à cause de son personnel confiné. Comme pour la ville d’al-Quds occupée, l’entité coloniale cherche à affirmer qu’elle est seule souveraine dans son espace carcéral, et sanctionne toutes les initiatives venant d’ailleurs, même s’il s’agit des prisonniers eux-mêmes. En fait, les mesures de protection sont étudiées à la loupe pour éviter d’alléger la pression psychologique et sécuritaire sur les prisonniers.

C’est dans ce contexte difficile que le décès du prisonnier Nur Barghouty, 23 ans, dans la prison du Naqab, dû à la négligence médicale de l’occupant, est intervenu,

La suite sur cirepal.blogspot.com

Aucun commentaire: