mardi 28 avril 2020

La population israélienne atteint 9,2 millions d'habitants, dont 1,93 million d'Arabes

Les statistiques démographiques d'Israël ont été publiées peu avant le 72ème anniversaire de la fondation du petit État du Proche-orient

Ekip, Ümit Dönmez (tr.)

AA - Ankara

La population d'Israël a atteint 9,2 millions d'habitants, dont plus d'un quart d'Arabes et d'autres non-juifs, selon de nouvelles statistiques officielles publiées dimanche.

La population israélienne est composée de 6,8 millions de Juifs (74%), 1,93 million d'Arabes (21%) et 454 000 chrétiens non arabes ou adhérents d'autres confessions (5%), a déclaré dimanche le Bureau central israélien des statistiques (CBS).

Ces statistiques ont été publiées peu avant le 72ème anniversaire de la fondation d'Israël, relatant l'augmentation de la population depuis 1948 et donnant quelques projections pour la population future d'Israël.

Les chiffres montrent que 3,3 millions de Juifs ont immigré en Israël au total depuis la fondation de l'État, et 44% de ceux-ci après 1990, dont beaucoup ou la plupart sont des immigrants de l'ex-Union soviétique.

Les projections indiquent que la population d’Israël atteindrait 11,1 millions d’habitants en 2030, 13,2 millions d’ici 2040 et 15,2 millions d’ici 2048, au 100e anniversaire d’Israël.

À l'heure actuelle, 45% de la population juive mondiale vit en Israël.

Le centre a projeté que les taux de fécondité parmi les juifs plus religieux resteront plus élevés que ceux des autres femmes israéliennes, ainsi que des femmes arabes.

- Injustice et démographie

Avant la création de l'État juif, les parts de la population entre Arabes et Juifs étaient radicalement différentes.

En 1914, dans la Palestine historique, la population juive n'était que de 8%, avec 92% d'Arabes. En 1931, le mandat britannique a entraîné une augmentation de la population juive à 16,8% sur un million d'habitants, avec 83% d'Arabes.

Le nombre des Juifs a continué d'augmenter à l'approche de l'établissement d'Israël pour atteindre 31,5% de la population (650 000), tandis que les Arabes représentaient 1,4 million de la population, soit 68%.

Après la création d'Israël, la population juive a continué de grimper, tandis que le pourcentage d'Arabes a diminué en raison des guerres au cours desquelles de nombreux Arabes ont été expulsés ou injustement contraints de fuir leurs foyers.

Depuis la guerre de 1967 et la prise de Jérusalem, Israël continue de façon délibérée d'augmenter la population juive, en particulier dans Jérusalem-Est occupée, aux dépens de la population arabe, qui est soumise à des impôts élevés, et qui est dépourvue du droit de construire des maisons, de nombreuses autres restrictions et injustices limitant la progression du nombre des musulmans.

Aucun commentaire: