dimanche 12 avril 2020

Une famille musulmane détient les clés de l’un des sites les plus sacrés du christianisme, mais cette Pâques, il a été fermé par un coronavirus

Pour la première fois depuis la peste noire, le Saint-Sépulcre a fermé
 ses portes pour cause de maladie. (.: alliance photo)


Pour les chrétiens de toutes confessions, l’église du Saint-Sépulcre à Jérusalem est l’un des sites les plus sacrés du monde, et pourtant, chaque matin, elle est ouverte par un Palestinien musulman.

Son nom est Wajeeh et sa famille, les Nuseibehs, sont les gardiens de cette église depuis des centaines d’années.

« Cela a commencé à partir du septième siècle, lorsque les orthodoxes grecs ont donné la clé à la
famille », dit-il.

« Puis les croisades sont venues et nous ont emmenés pendant 88 ans, [but we were] rendu par Saladin, il y a environ 850 ans. «

On dit que le Saint-Sépulcre a été construit sur le site de la crucifixion de Jésus. Le bâtiment en pierre abrite également la tombe dont les chrétiens croient que Jésus a été enterré et ressuscité.

Et donc ce site a une résonance particulière pour les chrétiens le Vendredi Saint et à Pâques.

Mais pour la première fois en près de 700 ans, l’église a été fermée indéfiniment en raison de la propagation de la maladie.

À l’époque, c’était à cause de la peste noire – maintenant c’est COVID-19.

Photo:
Le Saint-Sépulcre attire des milliers de visiteurs, en particulier pendant la Semaine Sainte et Pâques. (.: Thomas Coex)

Rencontre entre apostoliques, orthodoxes et catholiques

Pour Wajeeh, qui a parlé du rapport de RN sur la religion et l’éthique de Jérusalem, il est profondément attristant de voir l’Église vide.

Compte tenu de son histoire et de sa sainteté, le Saint-Sépulcre est un lieu de pèlerinage populaire pour les chrétiens. Wajeeh dit qu’il devrait normalement attirer des dizaines de milliers de visiteurs au cours de la période de Pâques.

« Ce sont des jours très spéciaux parce que c’est Pâques, le plus saint des jours saints de l’année pour Jérusalem … et beaucoup de choses [would normally] arriver à l’intérieur de l’Église, en particulier le Vendredi Saint « , dit-il.

En effet, le Saint-Sépulcre est unique – et plus fréquenté que la plupart des lieux de culte – car il est contrôlé par trois dénominations chrétiennes: l’Église catholique romaine, l’Église grecque orthodoxe et l’Église apostolique arménienne.

Chacun de ces groupes partage la garde du Saint-Sépulcre et organise régulièrement des liturgies pour leurs congrégations respectives.

Mais ils ne sont pas seuls. L’église est également un lieu de culte pour les communautés copte orthodoxe, syriaque orthodoxe et orthodoxe éthiopienne, qui ont accès à diverses chapelles du site tentaculaire.

Et c’est en raison de la nature multiconfessionnelle de l’Église qu’une famille palestinienne musulmane a reçu les clés et a été chargée d’ouvrir quotidiennement ses portes.

Photo:
Le Saint-Sépulcre abrite des services religieux apostoliques arméniens, comme celui-ci, dirigé par l’archevêque Sevan Gharibian. (.: NurPhoto)

« Nous sommes neutres », explique Wajeeh, soulignant que pendant la période ottomane, il y avait une division entre les Églises romaine, grecque et arménienne, sur qui contrôlait le site.

« Nous ouvrons l’Église à tous, nous leur donnons le droit à leurs processions et messes. »
Gardien des clés, Casque bleu

En tant que gardien des clés, Wajeeh est également un gardien de la paix dans la vieille ville de Jérusalem.

Il dit que même s’il y a des frictions entre Israéliens et Palestiniens au sujet de l’occupation des terres, il ne pense pas que la religion soit le problème.

« En tant que musulman, nous devons prendre soin de tout le monde », dit-il.

« Nous respectons les lieux saints, et nous respectons non seulement le christianisme, mais le judaïsme, [because] nous croyons en l’Ancien Testament, au Nouveau Testament et au Coran. »

Mais jusqu’à ce que COVID-19 ne soit plus un risque pour les groupes religieux qui adorent au Saint-Sépulcre, la porte restera fermée.

urban-fusions.fr

Aucun commentaire: