lundi 20 avril 2020

Covid-19: Israël détruit un hôpital palestinien, confisque matériel & nourriture...

Les forces israéliennes occupantes ont confisqué des vivres et des camions d’aide médicale envoyés aux Palestiniens pour faire face au COVID-19 à Jérusalem-Est occupée, et ont passé à tabac des bénévoles.

Mardi soir, les forces israéliennes ont retenu un convoi d’aide alimentaire destiné aux familles palestiniennes dans le besoin qui se sont retrouvées sans revenu à cause de la pandémie de coronavirus.

Le camion alimentaire livrait de l’aide aux familles de la ville de Sur Baher, dans le sud de Jérusalem, avant d’être attaqué par les forces israéliennes.

Après avoir volé l’aide, l’armée a distribué la nourriture entre eux et d’autres policiers, a expliqué un bénévole au service arabophone du New Arab.

Quatre des volontaires ont été arrêtés et passés à tabac par les forces d’occupation.

Jérusalem-Est se trouve dans la zone C, ce qui signifie qu’elle est sous le contrôle administratif et militaire d’Israël.

Les Palestiniens de Jérusalem se sont plaints à plusieurs reprises de la négligence israélienne face à la crise du coronavirus.

Parce que l’Autorité palestinienne n’est pas en mesure de se coordonner et d’agir efficacement, les habitants de Jérusalem ont lancé des initiatives de secours civiles pour ceux qui sont en confinement.

Les forces israéliennes confisquent régulièrement l’aide destinée aux Palestiniens.

La semaine dernière, les autorités israéliennes sont entrées dans un village palestinien du nord de la Cisjordanie pour confisquer les matériaux destinés à construire une clinique pour traiter le coronavirus.

Des responsables de l’administration civile israélienne sont venus dans le village de Khirbet Ibziq avec une escorte militaire, un bulldozer et deux camions équipés de grues jeudi matin pour démolir une clinique communautaire et des logements d’urgence, selon l’organisation israélienne de défense des droits de l’homme B’tselem.

Selon le groupe, les forces israéliennes ont saisi des poteaux et des bâches destinés à former huit tentes, deux pour une clinique de campagne, deux pour une mosquée et quatre pour des logements d’urgence pour les personnes évacuées de leurs maisons. Un groupe électrogène, ainsi que des fournitures de sable, de ciment et de parpaings destinés à être utilisés pour le plancher des tentes ont également été confisqués.





Occupation illégale en cours
Israël occupe la Cisjordanie illégalement depuis 1967 et commet divers abus contre les civils palestiniens, selon des groupes de défense des droits de l’homme.

Plus de 600 000 juifs israéliens vivent dans des colonies en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-Est, dans des constructions illégales au regard du droit international.

L’accord d’Oslo de 1995 a divisé la Cisjordanie occupée en trois : zone A, zone B et zone C.

La zone A est placée sous le contrôle administratif et sécuritaire de l’Autorité palestinienne (AP). L’administration de la zone B est contrôlée par l’Autorité palestinienne, Israël y contrôlant la sécurité. La zone C est sous le contrôle administratif et sécuritaire total d’Israël.

Les forces et les colons israéliens harcèlent régulièrement les Palestiniens dans les territoires occupés en blessant et en tuant des civils, en démolissant des maisons, en empoisonnant le bétail, en vandalisant des biens et en commettant d’autres formes de violence.

Lire la suite sur blogs.mediapart.fr 

Aucun commentaire: