mercredi 22 avril 2020

Coronavirus : Novak Djokovic ne veut pas se soumettre à un vaccin

© SIPA 


Le tennisman serbe se dit opposé à la vaccination et si celle-ci devait être obligatoire pour les joueurs du circuit ATP, alors il laisse entendre qu'il pourrait carrément mettre un terme prématuré à sa carrière.

Dans le meilleur des cas, il faudra patienter au moins jusqu'au premier semestre de l'année prochaine pour voir arriver sur le marché un potentiel vaccin pour s'immuniser contre le Covid-19. Des tests sont lancés chaque mois par les laboratoires les plus prestigieux du monde, mais pour l'heure aucun résultat concluant n'a été communiqué. Les populations aux quatre coins du globe doivent donc pour l'heure s'en tenir à la prévention, avec l'application plus ou moins stricte du confinement et des gestes barrières. Pourtant, tous ne sont pas favorables à la vaccination et ne l'érigent pas en solution. Pis, elle peut être envisagée par les plus sceptiques comme un problème. C'est le cas notamment de la star du tennis, Novak Djokovic. Le Serbe a réagi ce dimanche soir, à travers un live Facebook, aux propos du mois dernier tenus par Amelie Mauresmo. La sporadique capitaine de l'équipe de France évoquait la forte probabilité d'une saison blanche et estimait que la reprise ne pouvait être conditionnée que par la découverte d'un vaccin et la mise en place généralisée d'une vaccination. "Pas de vaccin = pas de tennis", tonnait-elle.


"Je ne voudrais être forcé par personne"

Une obligation qui contrarie fortement l'actuel Numéro 1 mondial. Celui-ci n'est pas un partisan de la vaccination à tout-va et exprime clairement sa position, à l'instar d'autres sportifs serbes : "Personnellement, je suis opposé à la vaccination et je ne voudrais pas être forcé par quelqu'un à être vacciné afin d'être apte à voyager. Mais si ça devient obligatoire, que se passera-t-il ? Je devrai prendre une décision". Laisse-t-il imaginer une mise en retrait volontaire des cours, voire une fin de carrière prématurée ? "J'ai mon propre avis sur la question, assure-t-il. Est-ce qu'il changera à un moment donné ? Je ne sais pas". De quoi tracasser les fans, qui seraient tout de même bien malheureux de voir leur chouchou interrompre subitement sa carrière en raison d'un choix de santé. Néanmoins, Novak Djokovic ne souhaite pas jeter l’opprobre sur ceux - a priori nombreux - qui ne suivraient pas son exemple. Il ajoute ainsi : "Je comprends qu'un vaccin deviendra une exigence tout de suite après notre sortie de la quarantaine stricte".

Aucun commentaire: