mardi 7 avril 2020

Au Royaume-Uni, la BBC diffuse des sermons islamiques pour compenser la fermeture des mosquées

« La radio locale a pour objectif de relier les communautés », a rappelé le groupe médiatique britannique pour expliquer sa décision de diffuser des sermons islamiques comme il diffuse déjà la messe le dimanche
L’impact de la fermeture des mosquées britanniques sera 
bien plus prégnant pendant le mois sacré du Ramadan (AFP)

Par MEE

Alors que les mosquées restent fermées pour cause de pandémie de coronavirus, la British Broadcasting Corporation (BBC) commence à diffuser des réflexions et prières islamiques sur quatorze stations de radio locales.

Selon des médias locaux, chaque vendredi à 5 h 50, un imam différent prendra la tête du programme, pour réciter un verset du Coran ou des propos du prophète Mohammed, puis les traduira et discutera de leur pertinence. Suivra une minute de prière.

« La radio locale a pour objectif de relier les communautés et nous espérons que ces réflexions hebdomadaires aideront les musulmans à ressentir l’esprit de communauté pendant leur isolement », déclare Chris Burns, directeur de BBC Local Radio.


« Priez chez vous » : de Rabat à Téhéran, autorités religieuses et fidèles s’adaptent au virusLire

Le gouvernement britannique a ordonné la fermeture de tous les lieux de culte le 23 mars dans le cadre de ses mesures visant à endiguer la propagation du coronavirus.

Quelques jours avant cette annonce, plus de 375 mosquées et lieux de prières avaient suspendu leurs activités d’assemblée selon le Muslim Council of Britain (MCB).

« Protéger l’ensemble de nos communautés est primordial et il est rassurant que de tant de mosquées et lieux de prière aient pris les devants en essayant de faire de leur mieux pour minimiser la propagation du coronavirus », déclarait le mois dernier Harun Khan, secrétaire général du MCB.

La plupart des mosquées britanniques accueille des milliers de fidèles à la fois, notamment la mosquée d’East London, qui a une capacité de 7 000 personnes, la mosquée centrale de Londres avec plus de 5 000 personnes et la mosquée centrale de Birmingham, qui accueille régulièrement 2 500 fidèles au plus pour la prière du vendredi.
Moyens virtuels

Plusieurs mosquées et communautés musulmanes ont tenté de remplir le vide laissé par les fermetures par des moyens virtuels pour pratiquer leur spiritualité, bien que le manque de contact physique soit difficile à remplacer.

Néanmoins, l’impact de la fermeture sera encore plus prégnant pendant le mois sacré de Ramadan qui doit débuter la troisième semaine d’avril.

Harry Farley, journaliste à BBC Radio 4, a répondu aux critiques suscitées par cette annonce en rappelant que la BBC diffuse déjà les services chrétiens chaque dimanche.




Traduction : « Et à ceux qui se plaignent ou s’interrogent à ce propos, je vous rappelle qu’un service chrétien est diffusé chaque dimanche à 8 h sur l’ensemble des 39 stations de radio locales de la BBC. »

Le nombre de cas de COVID-19 au Royaume-Uni s’élève ce mardi à 50 000 cas et 5 400 morts.

Dans la lutte du pays contre le virus, les médecins et professionnels de santé musulmans sont parmi les premiers à mourir au front.

Areema Nasreen, infirmière de 36 ans, est la dernière victime musulmane au Royaume-Uni. Cinq autres ont perdu leur vie en combattant la maladie.

Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation.

middleeasteye.net

Aucun commentaire: