jeudi 26 mars 2020

Israël: Le président de la Knesset démissionne

JERUSALEM (Reuters) - 

Le président du Parlement israélien, issu du Likoud comme le Premier ministre Benjamin Netanyahu, a démissionné mercredi en raison d'un différend avec la Cour suprême, sur fond de crise du coronavirus.

La démission de Yuli Edelstein pourrait faciliter l'adoption d'une proposition de loi présentée par l'opposition pour interdire au chef du gouvernement sortant d'en former un nouveau en raison de sa mise en examen pour corruption.

Lors de l'annonce de sa démission, le président de la Knesset a dénoncé les "ingérences grossières et arrogantes" de la Cour suprême dans les affaires législatives. Elle lui avait auparavant ordonné de remettre son mandat en jeu dans la journée, ce qu'il a refusé de faire au nom de la lutte contre le coronavirus et de l'appel de Benjamin Netanyahu à la formation d'un gouvernement de crise avec l'opposition.

Celle-ci ayant obtenu davantage de sièges que le Likoud lors des législatives du 2 mars, Yuli Edelstein avait peu de chances d'être reconduit à son poste. Après avoir annoncé sa démission, il a suspendu les travaux du Parlement jusqu'à lundi.

Les détracteurs de Benjamin Netanyahu, qui expédie les affaires courantes dans l'attente de la formation d'un nouveau gouvernement, l'accusent d'exploiter la crise du coronavirus à ses propres fins.

Le ministre de la Justice a suspendu une partie des procédures judiciaires en invoquant les mesures de distanciation sociale, ce qui a entraîné le report en mai, soit deux mois après la date prévue, de l'ouverture du procès du chef du gouvernement.


(Jeffrey Heller avec Dan Williams, version française Jean-Philippe Lefief, édité par Blandine Hénault)

Aucun commentaire: