mardi 31 mars 2020

41 femmes dans les prisons israéliennes vivent dans des conditions très difficiles

Par Days of Palestine

31.03.2020 – Israël détient 41 palestiniennes dans la prison Damon, dans le nord d'Israël, dans des conditions très dures, a déclaré lundi la Société des prisonniers palestiniens (PPS), en particulier avec la préoccupation accrue de l'apparition de la maladie mortelle du coronavirus parmi les prisonniers.


Israa Jabis, laissée sans soins par les services pénitentiaires du régime d'occupation, alors qu'elle souffre de terribles brûlures sur tout le corps provoquées par son arrestation
Elle a indiqué qu'il y a 18 mères parmi les prisonnières et que 26 femmes sont condamnées à de longues peines de prison pour leur résistance à l'occupation israélienne, les peines les plus élevées étant celles de Shuruq Dwayat, de Jérusalem occupée, et de Shatila Abu Ayyad, de Palestine 48, qui purgent chacune une peine de 16 ans.


Shuruq Dwayat


Shatila Abu Ayyad



Selon PPS, 3 des femmes détenues purgent une peine de détention administrative sans inculpation ni jugement. Il s'agit de Shuruq Badan, de Bethléem, et de Shatha Hassan et Bushra Tawil, de Ramallah.


Shuruq Al-Badan


Shata Hassn et Bushra Tawil


La Société des prisonniers palestiniens appelle à la libération des prisonnières pour éviter qu’elles contractent l'infection par le coronavirus, en particulier parce que certaines d'entre elles ont été blessées et sont malades, comme Isra Jaabis, une mère qui a passé 11 ans en prison et qui souffre de brûlures sur 60% de son corps.


Source : Days of Palestine

Traduction : MR pour ISM

Aucun commentaire: