mardi 18 février 2020

« Nous ne nous laisserons déplacer qu’une fois morts » : les bédouins du Néguev s’opposent aux plans d’expulsion d’Israël

Les autorités israéliennes prévoient de déplacer 36 000 bédouins de cette région désertique du sud d’Israël pour les remplacer par des juifs et des projets militaires


Mohammad Danfiri rejette les plans de transfert du
gouvernement israélien (MEE/Jack Dodson)

Pour une communauté qui se définit autour d’un mode de vie traditionnel basé sur l’agriculture, les expulsions prévues sont vues comme la dernière initiative d’une campagne gouvernementale de plusieurs décennies visant à les concentrer dans des zones spécifiques. Pour des gens comme Danfiri, cela signifie renoncer à une partie de leur identité.

« Partout où je vais, je suis on ne peut plus fier d’être bédouin. Dans les villages non reconnus en particulier, les bédouins préservent beaucoup plus la culture traditionnelle », explique-il.

Adalah, une ONG basée à Haïfa qui se concentre sur les droits juridiques des Arabes en Israël, s’oppose aux plans pour plusieurs motifs. D’une part, selon l’organisation, les logements prévus ne sont pas adaptés à l’occupation en vertu de la loi, car ils ne disposent pas d’infrastructures adéquates et ne satisfont pas aux normes en matière de superficie.


Lire la suite sur  middleeasteye.net 

Aucun commentaire: