jeudi 6 février 2020

Maroc : Netanyahu pousse pour que les Etats-Unis ouvre un consulat à Laayoune

Jusqu’ici, Rabat et Washington ont évité de se prononcer sur les révélations de la chaîne israélienne Channel 13 sur les efforts de Netanyahu pour convaincre les Américains visant à reconnaitre la souveraineté du royaume sur le Sahara. Un silence que vient de briser un responsable marocain.

DR

Sous couvert d’anonymat, un responsable marocain a confirmé que le Premier israélien a réellement sollicité l’administration Trump pour ouvrir un consulat à Laayoune, rapporte ce mercredi l’agence Bloomberg. Une initiative par laquelle Benjamin Netanyahu espère convaincre le royaume à normaliser ses relations avec son pays.


Pour l’instant, il n’est pas encore clair si les gouvernements marocain et américain répondront positivement aux efforts consentis par Israël pour faire des Etats-Unis, la première grande puissance ayant une représentation diplomatique au Sahara occidental, a expliqué le même responsable à Bloomberg.


La mobilisation du chef de l’exécutif israélien n’est pas dénuée de calcul politique. Voir le drapeau américain à Laayoune serait un succès diplomatique à son actif à seulement quelques semaines des élections législatives anticipées du 2 mars prochain.


Le Maroc plus que jamais dans le viseur de Netanyahu

Néanmoins, comme le relève Bloomberg, l’enthousiasme du Premier ministre pourrait se heurter au soutien populaire pour la cause palestinienne au Maroc. D’ailleurs, une marche est prévue le dimanche 9 février à Rabat, pour dénoncer le «Deal du siècle» présenté le 28 janvier à Washington par le président Donald Trump.


Et de rappeler que lundi, la chaîne israélienne Channel 13 a révélé que Netanyahu faisait pression pour que les Etats-Unis reconnaissent la souveraineté marocaine sur le Sahara occidental. L’ancien conseiller de la Maison blanche à la sécurité, John Bolton, fervent défenseur du Polisario, s’était opposé à cette démarche. Après son limogeage, le 10 septembre par un simple tweet de Trump, le Premier ministre est revenu à la charge mais sans visiblement obtenir une adhésion de Washington à sa proposition, souligne Channel 13.


Relations avec Israël rompues depuis 20 ans

Bloomberg rappelle que sous le règne de Hassan II, le Maroc avait joué un rôle dans le rapprochement entre Israéliens et Arabes. En septembre 1994, le royaume avait ouvert un bureau de liaison à Tel-Aviv. Le choix de la date était hautement symbolique, il marquait en effet le premier anniversaire des accords d’Oslo signé le 13 septembre 1993 dans le jardin de la Maison blanche.


Mais la représentation diplomatique a été fermée, en octobre 2000, pour protester contre l'échec du processus de paix suite aux «agissements inhumains perpétrés par les forces israéliennes depuis des semaines contre les civils palestiniens», avait indiqué dans un communiqué le ministère marocain des Affaires étrangères. Cette rupture diplomatique n’a pas pour autant affecté le développement des échanges culturels, économiques et touristiques entre le Maroc et Israël.


Benjamin Netanyahu a réussi à convaincre des Etats arabes à tourner la page des hostilités, notamment avec les pays du Golfe. Il avait effectué une visite à Oman, il y a un mois. Ce lundi en Ouganda, il a même rencontré le président du Soudan, le général Al Borhan.


MOHAMMED JAABOUK


yabiladi.com

Aucun commentaire: