mardi 18 février 2020

Idleb : Les Syriens des camps de déplacés proies du froid

Des dizaines de familles syriennes déplacées à la suite des bombardements des forces du régime, dans la province d'Idleb (Nord), sont confrontées à des conditions de vie difficiles dans les camps primitifs dans un froid intense et des chutes de neige


Des dizaines de familles syriennes déplacées à la suite des bombardements des forces du régime, dans la province d'Idleb (Nord), sont confrontées à des conditions de vie difficiles dans les camps primitifs dans un froid intense et des chutes de neige quotidiennes.

En effet, environ 30 mille civils déplacés dans la ville de Khirbet al-Jouz, à l'ouest d'Idleb, sont sous l’emprise des neiges après avoir fui l'enfer des attaques du régime et leurs partisans des milices terroristes étrangères fidèles à l'Iran.

Les vents froids n'épargnent pas les tentes usées qui ne résistent plus ne résistent plus face aux chutes la neige et aux fortes rafales de vent. Les déplacés ne trouvent aucun moyen de se réchauffer à l'exception des vêtements qu'ils portent.

“Les enfants ne peuvent plus aller à l'école, certaines tentes ont été détruites et les routes sont impraticables en raison de l'accumulation des neiges. Toutefois, le plus gros problème est la crise du chauffage”, a ainsi expliqué Moussa Abu Rashid, un des réfugiés du camp de Khirbet al-Jouz.

Selon Abu Rashid, les résidents du camp ne trouvaient pas de quoi se chauffer, ce qui double leurs souffrances. “Actuellement, nous n'avons pas de bois de chauffage et le carburant est très cher”, a-t-il déploré.

Il est à noter que la zone de désescalade à Idleb connaît de nombreuses violations par le régime et les groupes terroristes affiliés à l'Iran soutenus par les chasseurs russes, alors que le régime et ses alliés progressent dans de grandes parties de la région et que ses forces sont proches de contrôler l'autoroute Alep-Damas.

Aucun commentaire: