lundi 10 février 2020

Idleb : des frappes aériennes syriennes et russes tuent 17 civils

Mourad Belhaj

AA / Idleb - Syrie / Mehmet Burak Karacaoglu, Esref Musa et Adham Kako

Les forces russes et les forces du régime syrien ont mené des frappes aériennes dans la zone de désescalade du nord-ouest de la Syrie, tuant au moins 17 civils, a annoncé dimanche un groupe de défense civile syrien.

Les Casques blancs ont déclaré que des zones proches du centre-ville et des villages d'Idleb étaient ciblées.

La Turquie continue d'envoyer des renforts dans la zone de désescalade, avec un convoi turc comprenant des dizaines de chars déployés à différents points d'Idleb.

Le régime de Bachar al-Assad et ses alliés ont poursuivi l'intensification des attaques aériennes et terrestres contre les quartiers résidentiels de la zone.

En septembre 2018, la Turquie et la Russie sont convenues de faire d'Idleb une zone de désescalade dans laquelle les actes d'agression sont expressément interdits.

Depuis lors, cependant, plus de 1 800 civils ont été tués dans les attaques du régime et des forces russes alors que le cessez-le-feu continue d'être violé.

La Turquie a annoncé le 10 janvier qu'un nouveau cessez-le-feu à Idleb commencerait juste après minuit le 12 janvier, mais le régime et les groupes terroristes soutenus par l'Iran ont poursuivi leurs attaques.

Plus de 1,5 million de Syriens se sont déplacés près de la frontière turque en raison des attaques intenses de l'année dernière.

La Turquie reste le pays avec le plus de réfugiés dans le monde, accueillant plus de 3,7 millions de migrants depuis le début de la guerre civile syrienne en 2011.

Aucun commentaire: