jeudi 20 février 2020

Des acteurs du hirak algérien préparent une « conférence unitaire »

Des avocats, journalistes, étudiants et activistes politiques algériens qui participent activement aux manifestations du hirak tentent de se réunir pour débattre en grand nombre, en dépit de l’interdiction des autorités

Conférence de presse des organisateurs de la « conférence
nationale unitaire » du 20 février, à Alger (Daikha Dridi)

Par Daikha Dridi – ALGER, Algérie

Capter une partie de l’énergie qui se déverse du hirak algérien dans la rue lors des manifestations hebdomadaires, qui n’ont pas cessé depuis un an, pour créer un espace de dialogue au sein du mouvement populaire, voilà le but d’une rencontre qui devait se tenir le jeudi 20 février à Alger mais qui a été reportée ce mercredi à une date ultérieure faute d’autorisation de la préfecture.

L’initiative est celle d’une dizaine de collectifs d’étudiants, d’avocats, de journalistes et d’activistes de la société civile algérienne. Elle devrait rassembler près de 300 personnes dont un grand nombre de hirakistes venus de toutes les wilayas (préfectures) du pays, selon les organisateurs qui ont annoncé cet événement lors d’une conférence de presse à Alger, le 17 février.

La conférence de presse prévue initialement dans un hôtel de la capitale, l’hôtel d’El Biar, a été interdite par les autorités, le 17 février, obligeant les animateurs de l’événement à migrer rapidement vers un autre lieu et à inviter tous les journalistes présents à les suivre.

Lire la suite + vidéos sur middleeasteye.net 

Aucun commentaire: