mercredi 19 février 2020

Amazon livre gratuitement aux colons israéliens et nie l'existence des Palestiniens


Amazon est accusé de partialité dans les colonies de Cisjordanie : la livraison gratuite pour toute personne qui indique son adresse comme étant Israël a été attaquée comme discriminatoire. Les clients qui indiquent leur adresse comme ‘Territoires palestiniens’ sont soumis à des frais d’expédition et de manutention de plus de 24 dollars.




Amazon propose la livraison gratuite aux colonies israéliennes très controversées en Cisjordanie occupée, mais ne fait de même pour leurs voisins palestiniens que s’ils répertorient leur pays comme Israël, selon une enquête du FT (Financial Times).

Le géant du commerce électronique a commencé à vendre en Israël en novembre 2019 et propose la livraison gratuite pour les commandes de plus de 49 dollars.

Le FT a vérifié toutes les adresses de Cisjordanie répertoriées comme israéliennes par l’organisation militante Peace Now, et a constaté que l’offre d’Amazon s’étend à presque toutes les colonies israéliennes de la région contestée, qui sont considérées comme illégales par le droit international.

Mais les clients palestiniens qui indiquent leur adresse comme ‘Territoires palestiniens’ sont soumis à des frais d’expédition et de manutention pouvant aller jusqu’à 24 dollars.

Nick Caplin, un porte-parole d’Amazon, a déclaré que « si un client dans les Territoires palestiniens entre son adresse et choisit Israël comme pays, il peut bénéficier de la livraison gratuite grâce à la même promotion ».

Territoire occupé

Israël a occupé la Cisjordanie depuis qu’il a arraché la région au contrôle jordanien pendant la guerre de 1967. Aujourd’hui, elle abrite quelque 460 000 Israéliens, qui vivent dans des colonies considérées comme illégales par la communauté internationale (à l’exception des Etats-Unis). Les Palestiniens ont dénoncé la normalisation croissante de ces colonies, qui sont gardées par l’armée israélienne, comme un obstacle à une éventuelle paix négociée avec Israël.

Le mois dernier, l’administration Trump a déployé son plan de paix israélo-palestinien, attendu depuis longtemps, qui en fait appelait à la création d’un croupion d’État palestinien déchiré et morcelé, entouré par Israël de toutes parts. Les Palestiniens ont été scandalisés, le Président Mahmoud Abbas affirmant que le plan « porte atteinte aux droits des Palestiniens et nie tous les accords et résolutions de la communauté internationale ».



Carte montrant la livraison gratuite d’Amazon en Cisjordanie. Dans le zoom sur Ramallah, on voit qu’à droite, la zone occupée par Israël en bénéficie automatiquement. A gauche, la zone palestinienne en est exclue, à moins d’indiquer son adresse comme située en Israël.


Les livraisons de courrier vers la Cisjordanie occupée doivent obligatoirement passer par Israël avant d’atteindre le territoire palestinien et sont souvent soumises à de longs retards.

Les militants des droits de l’homme ont déclaré qu’en offrant la remise exclusivement aux adresses répertoriées comme colonies de peuplement israéliennes en Cisjordanie, et non aux territoires palestiniens, Amazon cautionne les desiderata israéliens dans un différend géopolitique qui crée de plus en plus deux ensembles de règles pour deux populations de plus en plus entrelacées [soit la définition même de l’Apartheid, un gros mot que n’ose pas utiliser le FT]. [...]


Lire la suite sur https://lecridespeuples.fr/2020/02/16/amazon-livre-gratuitement-ses-colis-dans-les-colonies-israeliennes-illegales-et-oblige-les-palestiniens-a-se-definir-comme-residant-en-israel/

Aucun commentaire: