lundi 30 décembre 2019

Palestine : Israël retiendra 43 millions de dollars de recettes fiscales palestiniennes

La responsable palestinienne, Hanan Ashrawi a condamné cette décision, la qualifiant d' "acte flagrant de vol et d'extorsion politique"

Mourad Belhaj
AA - Hacer Baser

Le cabinet de sécurité israélien a approuvé la retenue de 43 millions de dollars sur les recettes fiscales des Palestiniens, affirmant que l'argent a été utilisé pour promouvoir la violence, ont rapporté dimanche les médias locaux.

Le ministre israélien de la Défense, Naftali Bennett, qui avait proposé cette mesure, a déclaré que cette décision avait pour but de renforcer la pression sur les Palestiniens, afin qu'ils cessent de lancer des attaques contre les Israéliens.

Le gouvernement israélien affirme que les allocations versées par l'Autorité Palestinienne aux familles de certains Palestiniens "encouragent" les attaques contre les Israéliens. Les Palestiniens affirment, quant à eux, qu'il ne s'agit que d'aides sociales pour les familles nécessiteuses, touchées par la violence et l'occupation israélienne.

La responsable palestinienne, Hanan Ashrawi a condamné cette décision, la qualifiant d' "acte flagrant de vol et d'extorsion politique".

En juillet 2018, le Parlement israélien a adopté une loi autorisant la déduction des recettes fiscales palestiniennes d'un montant équivalent aux sommes accordées par l'Autorité Palestinienne aux familles des prisonniers palestiniens.

Quelque 500 millions de shekels ont été prélevés des recettes fiscales palestiniennes reversées par l'État hébreu à l'AP, ce qui a provoqué une crise budgétaire en Cisjordanie en suscitant des craintes d'un éventuel effondrement de l'Autorité Palestinienne.

Le blocus imposé par Israël depuis 13 ans à la Bande de Gaza a brisé l'économie de l'enclave côtière et privé ses 2 millions d'habitants de la libre circulation à l'intérieur et à l'extérieur de Gaza, empêchant l'entrée de nombreux équipements de base.

Aucun commentaire: