samedi 20 juillet 2019

Rencontre inédite entre un ministre israélien et son homologue de Bahreïn

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Israel Katz, lors d’une
 réunion de cabinet au Bureau du premier ministre à Jérusalem,
 le 17 février 2019.Sebastian Scheiner / POOL / AFP


Marquant un nouveau chapitre dans le rapprochement entre Israël et certains États arabes, cette rencontre entre le ministre des Affaires étrangères de l'État hébreu et
son homologue bahreïnien, mercredi, sert aussi les intérêts politiques du responsable israélien.

Avec notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil

Les responsables israéliens aiment rappeler dès que possible que les liens de leur pays avec ceux du Golfe sont de plus en plus forts. Aucun n’a établi de relations diplomatiques avec l’État hébreu, mais Israël et certains pays de la péninsule arabique ont la même priorité : la lutte contre l’Iran.

Face à un ennemi commun, visites et rencontres se multiplient. Jeudi 18 juillet, le ministre israélien des Affaires étrangères, Israel Katz, a ainsi annoncé sur Twitter avoir rencontré, la veille, son homologue bahreïnien à Washington.

Yesterday I met publicly with the Foreign Minister of Bahrain 🇧🇭 @khalidalkhalifa at the @statedept Ministerial on Religious Freedom

Another example of our growing diplomatic connections

I will continue to work with @IsraeliPM to advance Israel’s relations with the Gulf countries pic.twitter.com/EElPlWbwiZ

— ישראל כ”ץ Israel Katz (@Israel_katz) July 18, 2019


Une visite stratégique

Bahreïn est le pays du Golfe considéré comme le plus favorable à Israël.

Cette rencontre a été publique, s’est félicité le chef de la diplomatie israélienne. Mais si elle a eu lieu sous le regard de représentants d’autres pays, elle a été tenue secrète en amont, et même pendant 24 heures ensuite.

Elle n’a été rendue publique que par le ministre israélien lui-même via son compte Twitter. Cette rencontre sert aussi, en effet, ses intérêts en matière de politique intérieure.

Israel Katz s'est lancé dans la course à la succession de Benyamin Netanyahu. Avec cette photo, il entend montrer qu’il peut faire aussi bien que l’actuel Premier ministre pour défendre les intérêts d’Israël sur la scène internationale.


Rfi.fr

Aucun commentaire: