mardi 2 avril 2019

"Netanyahu ne lésine ni sur les mensonges ni sur les manipulations"

© afp.

Les principaux candidats aux législatives israéliennes se sont écharpés lundi autour d'un rapport affirmant que des centaines de faux profils ont été créés sur les réseaux sociaux pour influencer les électeurs en faveur du Likoud, le parti du Premier ministre.

Selon ce rapport, publié par l'un des principaux quotidiens en Israël Yediot Aharonot et dont l'AFP s'est procuré une copie, plus de 130.000 messages auraient ainsi été diffusés, mêlant publications pro-Likoud, rumeurs et fausses accusations contre les adversaires du chef du gouvernement, Benjamin Netanyahu.

Ces messages ont été vus plus de 2,5 millions de fois, indique le rapport, rédigé par un organisme qui affirme lutter contre les "bots", des logiciels qui agissent de manière autonome. L'utilisation de faux profils en vue d'influencer le processus électoral est interdite par la loi israélienne.

"Netanyahu ne lésine ni sur les mensonges ni sur les manipulations", s'est indigné son principal rival, Benny Gantz, lors d'une conférence de presse. Des représentants de sa liste "Bleu blanc", principale concurrente du Likoud, ont déposé plainte auprès de la police et demandé l'ouverture d'une enquête auprès du procureur de l'Etat après la publication du rapport.

Le document évoque une manœuvre organisée à l'approche des élections du 9 avril mais n'établit pas de lien direct entre ces supposés faux comptes et le parti du Premier ministre.

Benjamin Netanyahu a lui dénoncé "un faux rapport" et une nouvelle tentative de le discréditer auprès des électeurs israéliens, lors d'une conférence de presse lundi après-midi. Il a démenti l'utilisation de faux profils véhiculant des messages pro-Likoud, notamment en donnant la parole au propriétaire d'un des comptes mis en cause dans le rapport.

"Le Likoud est quasiment le seul parti à ne pas utiliser de bots (...) MM. Gantz et Lapid ont une armée de bots qui me dénigrent ainsi que le Likoud", a-t-il affirmé.

Selon les derniers sondages, "Bleu-blanc" est donné vainqueur des législatives en nombre de sièges, devant le Likoud. Mais les projections montrent que l'actuel Premier ministre et son parti restent mieux placés pour former une coalition gouvernementale avec les autres partis en lice.

Aucun commentaire: