samedi 6 avril 2019

Netanyahu: Des dirigeants arabes ont refusé de prendre en charge la Bande de Gaza

- Le Premier ministre israélien n’a, toutefois, pas révélé l’identité des dirigeants arabes concernés par ces propos

Mohammed Maher Ben Romdhane
Quds

AA - Jérusalem - Abdel Ra'uof Arnaout

Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu a déclaré que le gouvernement israélien sera, éventuellement, contraint de procéder à une large opération militaire contre la Bande de Gaza.

Cette opération serait, d’après Netanyahu, l’ultime option d’Israël contre la Bande de Gaza.

Dans une déclaration à l’instance de diffusion israélienne (officiel), Netanyahu a affirmé, jeudi, que plusieurs leaders arabes ont refusé de prendre en charge la Bande de Gaza après son occupation. Il n’a, toutefois, pas révélé l’identité des dirigeants arabes concernés par ces propos.

Il a, ainsi, affirmé: "J’ai proposé à plusieurs dirigeants arabes de prendre le contrôle de la Bande de Gaza, ils ont tous décliné ma proposition".

L’armée israélienne a, d’après Netanyahu, procédé à plusieurs opérations militaires contre la Bande de Gaza sans pour autant recourir à son occupation.

Pour ce qui est du mouvement Hamas, le Premier ministre israélien a déclaré qu’il est "difficile de parvenir à un accord avec une partie qui cherche à vous détruire".

Netanyahu a également affirmé qu’il ne déclenchera pas une guerre inutile et qui n’est pas nécessaire. Le recours à la force ne se fera, selon lui, qu’en cas d’extrême nécessité, il est prêt à en assumer "politiquement" la responsabilité.

Toutes les options sont envisageables, selon Netanyahu, y compris l’occupation, à nouveau, de la Bande de Gaza.

Le Premier ministre israélien a, ainsi, déclaré que la Bande de Gaza est actuellement encerclée avec des moyens israéliens considérables. Il s’agit, selon lui, d’une stratégie payante car les manifestants du Hamas et du Djihad Islamique commencent à prendre leurs distances avec les frontières de la Bande.

Aucun commentaire: