jeudi 4 avril 2019

Législatives en Israël: Benyamin Netanyahu mise sur la scène internationale

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu lors d'une 
conférence de presse, le 1er avril 2019.REUTERS/Ronen Zvulun


Benyamin Netanyahu est attendu à Moscou jeudi 4 avril. Le Premier ministre israélien fait une visite éclair dans la capitale russe et doit rencontrer le président, Vladimir Poutine. Officiellement, les deux dirigeants doivent s'entretenir de la situation en Syrie et de la présence de troupes iraniennes dans le pays, dénoncée comme une menace existentielle par le Premier ministre israélien. Mais les deux hommes se sont déjà parlé au téléphone lundi et si Benyamin Netanyahu fait le déplacement jusqu'à Moscou à 5 jours d'élections législatives, dont le résultat est incertain, c'est aussi pour en faire un argument de campagne.


De notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil

La commission électorale a interdit à Benyamin Netanyahu, Premier ministre, mais aussi ministre de la Défense, de diffuser des photos de lui avec des soldats à des fins électorales. Mais aucune restriction ne lui a été imposée sur les images avec les dirigeants du monde. Et Benyamin Netanyahu utilise sa position de chef de gouvernement sortant pour marquer sa stature d'homme d'État.

La semaine dernière, le Premier ministre israélien a été reçu à la Maison Blanche par Donald Trump qui, à l'occasion de ce voyage, a reconnu officiellement la souveraineté israélienne sur le plateau du Golan, un territoire annexé par Israël en 1981, mais que nul ne reconnaissait jusque-là comme israélien. Cette semaine, Benyamin Netanyahu a accueilli Jair Bolsonaro à Jérusalem et le président brésilien fut le premier chef d'État a accepter d'être accompagné par le chef du gouvernement israélien au Mur des Lamentations, situé selon le droit international, à Jérusalem-Est.

Face à une coalition comportant trois anciens chefs d'état-major, Benyamin Netanyahu est en difficulté pour se présenter, comme lors de ses précédentes campagnes, comme le meilleur stratège militaire parmi les candidats. Mais en obtenant des images fortes touchant à trois sujets chers aux Israéliens - la souveraineté sur le Golan et Jérusalem ainsi que la lutte contre l'Iran - il veut montrer, face à des opposants inexpérimentés sur le plan diplomatique, qu'il est le mieux placé pour défendre les intérêts stratégiques du pays.

Aucun commentaire: