mardi 2 avril 2019

Auto-dissolution du collectif anti-impérialiste Coup Pour Coup 31

Manifestation à Toulouse en août 2014 lors des frappes israéliennes sur Gaza.


En Mars 2009 à Toulouse, une dizaine d'étudiant·e·s aux côtés de militant·e·s communistes se regroupaient pour construire un collectif résolument engagé dans une pratique et une orientation internationaliste et anti-impérialiste se nommant Coup pour Coup 31.

Durant 10 ans, nous, militant·e·s de ce collectif, avons multiplié des initiatives de solidarités en lien avec les hommes et les femmes qui se battent en première ligne contre l'impérialisme et les régimes réactionnaires. Du soutien aux luttes anticoloniales à la solidarité avec les progressistes aux Philippines ; d'un meeting de soutien aux Révoltes arabes en 2011 à un autre sur le rôle des femmes dans le combat anti-impérialiste ; du soutien aux prisonnier.e.s politiques au Maroc et en Turquie en passant par le combat pour la libération d'Albert Woodfox (membre du Black Panthers Party).

Mais surtout durant 10 ans, nous avons construit pied à pied et souvent à contre courant le soutien au communiste arabe Georges Abdallah qui en 2009 était largement méconnu à Toulouse. Epaulé·e·s notamment du Secours Rouge et du Collectif pour la Libération de Georges Ibrahim Abdallah de Paris, nous avons su développer dans la durée une campagne de terrain, dynamique et engagée qui a permis (à notre modeste échelle) de faire grandir la campagne pour la libération du plus ancien prisonnier politique européen.

Durant 10 ans, nous avons soutenu la Résistance palestinienne et ses combattant·e·s emprisonné·e·s. En particulier, nous avons défendu et promu la gauche palestinienne, en premier lieu le Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP), et la seule solution juste et durable : une Palestine libre et démocratique de la mer au Jourdain et le retour de tou·te·s les réfugié·e·s.

Fort·e·s de ces 10 années de combats, de luttes, de succès mais aussi d'échecs ;

Fort·e·s de nos liens tissés avec notre camarade Georges Abdallah ;

Fort·e·s des liens tissés avec la Résistance palestinienne à Gaza, en Cisjordanie, au Liban, en Jordanie et en Europe ;

Fort·e·s de notre participation au réseau international de soutien aux prisonnier·e·s palestinien·ne·s Samidoun ;

Fort·e·s d'une nouvelle dynamique positive à la fois de recrutement et d'intervention sur Toulouse structurée autour du soutien à la Palestine et sa résistance ;

Fort·e·s de tout cela, notre collectif a entamé une discussion depuis plusieurs mois sur son avenir et ses perspectives.

Nous avons ainsi décidé notre auto-dissolution et notre volonté d'initier la création d'un collectif de soutien à la lutte du peuple palestinien.

Camarades, ami·e·s, sympathisant·e·s, soutiens, rejoignez cette dynamique ! Rejoignezle Collectif Palestine Vaincra.


#Coup Pour Coup 31

Aucun commentaire: