mardi 1 janvier 2019

Israël, le pays «le plus condamné» à l'ONU en 2018

- L'Assemblée générale de l'ONU a aussi adopté au moins 20 résolutions rejetant la décision américaine sur Jérusalem

AA – New York – Nur Asena Gülsoy

Israël a été le pays «le plus condamné» à l'Organisation des Nations unies (ONU) en 2018.

Les 193 pays de l'Assemblée générale de l'ONU, à part les États-Unis et quelques autres, ne sont pas restés silencieux face à l'occupation de la Palestine et les actes illégaux d'Israël.


Cette assemblée adopte au moins vingt résolutions, chaque année, appelant à mettre fin à cette occupation et soutenant la solution à deux États.


L'assemblée générale a attiré l'attention de la communauté internationale sur la question palestinienne, avec six résolutions adoptées d'affilée, le 30 novembre.


L'ONU a condamné ainsi les violations des droits de l'Homme en Palestine, ainsi que la décision israélienne de mettre en place des colonies.


L'Assemblée générale a aussi adopté au moins vingt résolutions rejetant la décision américaine sur Jérusalem.


Ainsi, Israël a été le pays «le plus condamné» à l'ONU en 2018.


La communauté internationale a aussi condamné l'occupation du Golan par Israël. Les États-Unis s'abstenaient de voter cette résolution de condamnation auparavant. Mais ils l'ont rejetée pour la première fois en 2018.


Les États-Unis ont en outre présenté un projet de résolution pour condamner le mouvement Hamas, le qualifiant d' «organisation terroriste». Mais ce projet critiqué d'être unilatéral, n'évoquant aucunement les occupations israéliennes et la solution à deux États, a été rejeté.

Aucun commentaire: