samedi 29 décembre 2018

Égypte: 40 hommes armés éliminés après l'attaque d'un bus touristique

- La police assure qu'"ils préparaient une série d'opérations hostiles contre les institutions de l'Etat, les sites touristiques et les églises"
AA / Le Caire

La police égyptienne a tué quarante "hommes armés" lors d’échanges de tirs, à l’est de la capitale, Le Caire, et dans le nord-est du pays, selon le ministère égyptien de l’Intérieur

Ces opérations interviennent un jour après le meurtre de trois touristes lors d’un attentat à l’ouest du Caire.

Trois touristes vietnamiens et un guide égyptien ont été tués vendredi soir quand une bombe plantée au bord de la route a explosé au passage d’un bus touristique près des pyramides mondialement connues de la province de Gizeh, à l'ouest du Caire.

Aucun groupe n'a revendiqué l'attaque.

Dans un communiqué, le ministère de l'Intérieur a déclaré que les forces de sécurité avaient tué au moins 40 hommes armés lors de raids dans les provinces de Gizeh et du Sinaï Nord.

Selon le communiqué, les forces de police ont tué 30 militants lors d'échanges de tirs à l'ouest du Caire, tandis que 10 autres ont été tués dans la ville d'El-Arish, chef-lieu de la province du Sinaï Nord.

Le ministère a affirmé que les hommes armés visés "préparaient une série d'opérations hostiles contre les institutions de l'Etat, les sites touristiques et les églises".

Toutefois, le communiqué ne lie pas les éléments tués à l’attaque de vendredi contre le bus touristique.

Le récit du ministère n'a pas pu être vérifié par une source indépendante.

Les forces de sécurité égyptiennes sont déjà en état d'alerte avant les festivités de Noël, célébrées le 7 janvier par les chrétiens coptes égyptiens.

Les chrétiens coptes représentent environ 15% des quelque 104 millions d’habitants que compte l’Égypte.

Aucun commentaire: