samedi 29 septembre 2018

"Nous ne financerons pas un boycott d'Israël" (envoyé spécial américain)

L'envoyé du président américain Donald Trump au Moyen-Orient, Jason Greenblatt, 
arrive à une conférence de presse sur un accord de partage de l'eau entre la Jordanie, Israël 
et l'Autorité palestinienne, à Jérusalem, le 13 juillet 2017. AFP / POOL / RONEN ZVULUN)



Les Etats-Unis ne donneront plus d’argent à Gaza qui finance le Hamas, a déclaré l’envoyé spécial américain au Moyen-Orient Jason Greenblatt à New-York en marge de l'Assemblée générale de l'ONU.

"Les États-Unis n'utiliseront pas les impôts durement gagnés par leurs citoyens pour subventionner des efforts anti-normalisation [contre Israël] - une philosophie politique vouée à l'échec", selon
Greenblatt.

"Nous ne financerons pas une situation qui habilite le Hamas, une organisation terroriste impénitente. C’est aussi simple", a encore estimé Greenblatt.

Il s'est entretenu avec le Comité de liaison pour la coordination de l'assistance finanicère internationale aux Palestiniens de Cisjordanie et de Gaza, il a notamment expliqué pourquoi les Etats-Unis avaient décidé de couper les fonds aux Palestiniens alors que l'UNRWA vient de recevoir 118 millions de dollars de nouveaux financements, notamment de la part de l'Europe et du Japon.

"Pourquoi la communauté internationale devrait-elle lutter pour collecter des fonds alors que tout le monde peut clairement se rendre compte que le Hamas et l'Autorité palestinienne gâchent les opportunités que notre argent offre un avenir meilleur aux Palestiniens", a affirmé Greenblatt.




American Ambassador to the United Nations Nikki Haley, foreground left, Jared Kushner, background center, and Jason Greenblatt, background right, listen to Nikolay Mladenov speak during a Security Council meeting on the situation in Palestine, Tuesday, Fe
AP Photo/Mary Altaffer



Il a appelé la communauté internationale à proposer de nouvelles initiatives pour aider les Palestiniens plutôt que de soutenir ce processus "devenu infructueux."

"L'Autorité palestinienne en Cisjordanie et le Hamas à Gaza doivent faire beaucoup plus pour aider leur propre peuple avant d'envisager de leur fournir un financement venu de donateurs étrangers", a-t-il déclaré.

"L'administration Trump a observé de près les dirigeants de l'Autorité palestinienne contrecarrer l'amélioration économique des Palestiniens en Cisjordanie et les mettre directement au défi de changer leurs politiques destructrices ou de perdre le soutien américain", a-t-il ajouté

"Nous en avons assez de voir le Hamas détourner les fonds donnés par des pays généreux et les utiliser pour des activités illicites", a-t-il conclu.

Aucun commentaire: