mercredi 16 mai 2018

Deuxième acte du massacre israélien: le traitement des Palestiniens blessés n'est pas autorisé

L'Egypte est devenu un acteur majeur dans le terrorisme sionisme, prêtant main forte à son allié lors de chaque massacre.

Le vice-Premier ministre Recep Akdag a fait savoir qu’Israël et l’Egypte n’autorisaient pas les équipes turques chargées de récupérer les Palestiniens blessés pour les soigner en Turquie.


Le vice-Premier ministre Recep Akdag a fait savoir qu’Israël et l’Egypte n’autorisaient pas les équipes turques chargées de récupérer les Palestiniens blessés pour les soigner en Turquie.

En République Turque de Chypre du Nord où il est allé pour des prises de contact officielles, Recep Akdag a dénoncé « despotisme d’Israël qui se comporte comme un Etat terroriste avec le soutien des Etats-Unis, contre les musulmans palestiniens ».

Il a rappelé les 62 martyrs et les milliers de blessés au cours des incidents qui ont éclaté au cours du transfert de l’ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem, précisant que la Turquie souhaitait soigner certains des blessés.

M. Akdag a déclaré que les avions de l’AFAD (Agence de gestion des catastrophes et urgences) et de l’état-major turc étaient prêts à partir, relevant que ni Israël ni l’Egypte n’autorisait leur atterrissage.

Il a précisé que l’aide de l’Organisation mondiale de la santé avait aussi été sollicitée, ajoutant que le ministère des Affaires étrangères poursuivait les contacts diplomatiques avec l’ONU et les deux pays en question.

« J’espère qu’ils n’ont pas encore perdu leur humanité et donneront l’occasion aux blessés dont la situation le permet, à être soignés en Turquie. Je lance un nouvel appel ici au monde libre ; il faut maintenant dire stop à cette oppression » a noté M. Akdag.

Aucun commentaire: