vendredi 23 mars 2018

Pourquoi Israël a bombardé un réacteur nucléaire syrien il y a dix ans


Pour la première fois, des politiciens et des chefs des renseignements israéliens ont évoqué ce qu’il s’est passé lors du bombardement de 2007 en périphérie de Deir ez-Zor. Pourquoi maintenant ?

Après plus de dix ans de silence et de censure stricte, Israël reconnaît enfin un secret de Polichinelle.

Mercredi, l’establishment militaire et politique israélien a autorisé ses anciens chefs de l’armée et des renseignements, ainsi que des anciens ministres, à raconter comment l’armée de l’air israélienne a bombardé en septembre 2007 un réacteur nucléaire que la Syrie avait construit clandestinement avec l’aide de la Corée du Nord.

Il était situé en périphérie immédiate de Deir ez-Zor, la plus grande ville à l’Est de la Syrie, dont se sont emparées les forces de l’État islamique (EI) en 2014 et qu’elles ont contrôlée pendant plus de trois ans.

Imaginez si l’EI avait mis la main sur du plutonium et d’autres éléments permettant de fabriquer des bombes nucléaires. L’action d’Israël – une décision difficile prise par le Premier ministre de l’époque Ehud Olmert, après avoir demandé sans succès au président américain George W. Bush de bombarder le bâtiment – a empêché les terroristes les plus sanguinaires du monde d’acquérir les armes les plus meurtrières au monde.

Pourquoi maintenant ?

La suite sur middleeasteye.net

Aucun commentaire: