samedi 22 juillet 2017

La police israélienne tue à Al-Qods: Trois morts dont un enfant!


C’est un vendredi noir qui restera dans les annales de la lutte menée par le peuple palestinien spolié que celui qui vient de se dérouler alors que l’Esplanade des mosquées est verrouillée par les services de sécurité israéliens. En effet, en ce jour de colère, un Palestinien a été tué par les forces israéliennes lors de heurts dans le quartier de Al-Tur, à Al-Qods-Est. Un autre Palestinien avait été tué par balle peu de temps avant dans un autre quartier de la ville. Et la barbarie israélienne ne s’est pas achevée sans tirer mortellement sur un enfant. Voilà qui rend la situation très tendue à Al Qods-Est, théâtre de heurts parfois violents entre forces de sécurité israéliennes et fidèles musulmans depuis plus d’une semaine. La grogne a gagné les Palestiniens après la grande prière du vendredi aux abords de la Vieille ville, dont Israël a interdit l’accès aux Palestiniens de moins de 50 ans dans un contexte de fortes tensions autour de l’esplanade des Mosquées depuis une semaine. Les Palestiniens dénoncent en effet l’installation de détecteurs de métaux aux entrées de l’esplanade des mosquées. Ces mesures de sécurité ont ravivé les craintes des Palestiniens de voir Israël prendre le contrôle exclusif de l’esplanade des mosquées où se trouve la mosquée al-Aqsa, troisième lieu saint de l’islam, site est également révéré par les juifs sous le nom de mont du Temple.
Pour protester, les fidèles ne prient plus sur l’esplanade des Mosquées depuis le 16 juillet et le font en dehors du site. Des affrontements avec la police ont eu lieu quasi quotidiennement cette semaine, faisant de nombreux blessés.
L’armée israélienne, qui avait fait venir des renforts, se préparait à de possibles troubles avec des manifestants palestiniens, en marge de la grande prière qui rassemble généralement des milliers de fidèles, alors que les tensions sont vives autour de l’esplanade des Mosquées.
Un responsable israélien avait fait savoir le 20 juillet dans un communiqué que le cabinet de sécurité avait donné à la police l’autorité de prendre toutes les décisions possible permettant un accès libre aux lieux saints tout en y maintenant sécurité et ordre public.
«L’entrée dans la vieille ville et au mont du Temple sera réservée aux hommes de 50 ans et plus. Les femmes de tout âge seront admises», a annoncé la police dans un communiqué. Elle a également fait état d’unités de la police mobilisées dans tous les secteurs et quartiers de Jérusalem-Est. L’armée a elle placé en état d’alerte cinq bataillons supplémentaires en Cisjordanie occupée.

Aucun commentaire: