mercredi 26 juillet 2017

Jérusalem: manifestation violemment dispersée dans la Vieille Ville

Des Palestiniens lors de la prière dans la vieille ville de
 Jérusalem, le 25 juillet 2017.AHMAD GHARABLI / AF


Une très grande tension régnait mardi soir à Jérusalem, autour de la Vieille Ville. Des milliers de manifestants ont été violemment dispersés par les forces de l'ordre. Ils s'étaient réunis près de l'Esplanade des Mosquées, lieu saint pour les musulmans, pour exprimer leur colère. Israël a accepté de retirer les détecteurs de métaux installés il y a une semaine à l'entrée du site. Mais l'Etat hébreu a décidé de les remplacer par des caméras de surveillance dotées de systèmes de reconnaissance faciale. Le président palestinien, Mahmoud Abbas a annoncé ce soir le maintien du gel de la coopération avec Israël.

Situation confuse mardi soir à Jérusalem, où les gardes-frontière ont dispersé violemment les milliers de fidèles rassemblés au pied des murailles de la Vieille Ville pour la dernière prière, rapporte notre envoyé spéciale à Jérusalem, Marine Vlahovic.

Une fois achevée, les appels au calme ont résonné de toutes parts, certains manifestants sont partis d’eux-mêmes, mais en quelques secondes, la police a attaqué la foule au moyen de bombes assourdissantes et de tirs de balles en caoutchouc n’épargnant pas les ambulanciers ni les journalistes présents.

Quelques heurts ont ensuite éclaté dans un quartier situé en contrebas de la Vieille Ville. Les gardes-frontière ont alors lancé des chevaux pour effrayer les manifestants pourtant bien décidés à revenir dès demain aux abords de l’Esplanade des Mosquées, car ils refusent les nouvelles mesures de sécurité proposées par alternative par Israël.

Les Palestiniens ont pour le moment décidé de maintenir le gel de la coopération. « Tant que toutes les mesures (de sécurité) ne reviennent pas à ce qu'elles étaient avant le 14 juillet, il n'y aura pas de changement » au gel de la coopération avec Israël, a déclaré ce mardi Mahmoud Abbas, le président de l'Autorité palestinienne.

Aucun commentaire: