lundi 3 avril 2017

Une nouvelle phase de la guerre contre la campagne BDS: Israël emprisonne Omar Barghouti

Omar Barghouti - Photo: Capture vidéo

Ramzy Baroud – L’État israélien a violé le droit international plus que n’importe quel autre pays, mais il a rarement, voire jamais, été tenu pour responsable de ses crimes et de ses violations du droit.

Les intenses campagnes de relations publiques d’Israël à destination de ses partenaires et des médias occidentaux toujours bien disposés, conjuguées aux implacables pressions exercées par ses puissants lobbies à Washington, à Londres, à Paris et ailleurs, ont donné des résultats surprenants.

Pendant un moment, il a semblé qu’Israël était capable de maintenir son occupation et de refuser indéfiniment leurs droits aux Palestiniens, tout en se proclamant « seule démocratie au Moyen-Orient ».

Ceux qui ont osé défier ce paradigme à travers la résistance en Palestine ont été éliminés ou emprisonnés; ceux qui ont contesté Israël dans les arènes publiques n’importe où dans le monde ont été vilipendés comme « antisémites » ou « juifs ayant la haine d’eux-mêmes« .

Les choses semblaient aller très bien pour Israël. Avec l’aide financière et militaire des Etats-Unis, la taille, la population et l’économie des colonies illégales ont augmenté à un rythme rapide. Les partenaires commerciaux d’Israël semblaient inconscients du fait que les produits des colonies étaient fabriqués ou cultivés sur des terres palestiniennes volées et occupées illégalement.

Aucun commentaire: