samedi 1 avril 2017

Rima Khalaf quitte définitivement le Liban

Rima Khalaf, ancienne secrétaire 
exécutive du Cesao. Jamal Saidi/Reuters


L'ancienne secrétaire exécutive de la Cesao (Escwa en anglais), Rima Khalaf, a quitté le Liban hier pour Amman après avoir présenté sa démission de la direction de
l'organisme onusien il y a quelques semaines, sur fond de polémique liée à un rapport accusant Israël de pratiquer une politique d'apartheid.
Mme Khalaf, qui présidait le Cesao depuis six ans à Beyrouth, avait rendu public un rapport controversé rédigé par Richard Falk et Virginia Tilley, sur le développement dans les pays arabes, qui conclut qu'Israël est « coupable de politiques et de pratiques constitutives du crime d'apartheid ». La diplomate jordanienne a fini par démissionner après les demandes répétées du secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, pour que la Cesao retire son rapport.
Peu avant son départ, Rima Khalaf a révélé à la presse qu'elle comptait mettre en place une « association de lutte contre ceux qui spolient les droits des arabes, notamment le régime israélien, et ce à travers des études, des poursuites judiciaires contre l'État hébreu et une collaboration avec les associations de la société civile qui travaillent contre la normalisation des relations avec Israël ». Elle a indiqué qu'elle ne souhaitait pas occuper d'autres postes officiels à l'avenir, notamment au sein de l'ONU.

Aucun commentaire: