lundi 3 avril 2017

La vidéo de l’envoyé israélien à un mariage en Egypte suscite la colère

Dans une vidéo devenue virale, ce n’est pas l’ambassadeur David Govrin qui est en train de danser – mais simplement le jeune marié, le petit-fils de Nasser


Le nouvel ambassadeur d'Israël en Egypte, David Govrin, 
devant sa maison de Mevaseret Zion, près de 
Jérusalem, le 5 juin 2016. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)


Une vidéo du mariage du petit-fils de l’ancien homme fort égyptien Gamel Abdel Nasser qui prétendait montrer que l’ambassadeur israélien en Egypte était présent lors de cet événement a créé
une tempête de réactions sur les médias sociaux en Egypte.

Cette vidéo, qui a été diffusée la semaine dernière sur la Deuxième chaîne, avait été tournée lors du mariage du fils de la fille de Nasser, Muna Gamel Nasser et de son époux Ashraf Marwan.

Marwan, décédé dans de mystérieuses circonstances en 2007, aurait été, selon les révélations d’un journaliste israélien en 2002, chargé de mener des missions d’espionnage pour Israël et aurait transmis des renseignements de valeurs en amont de la Guerre de Yom Kippour en 1973.

Les rumeurs affirmant que l’homme figurant dans la séquence filmée était l’ambassadeur David Govrin ont entraîné des critiques acerbes sur les médias sociaux de la part de nombreux internautes égyptiens.

Au sujet de la vidéo de Youtube diffusée par la Deuxième chaîne, un Egyptien déclare : « C’est Ashraf Marwan qui a fait savoir à l’ennemi sioniste les plans de la guerre de Yom Kippour en 1973. Nous ne sommes donc pas surpris que sa vieille veuve flétrie se soit mise à danser dans sa robe rouge courte avec l’ambassadeur sioniste au Caire ».

Le ministère des Affaires étrangères a déclaré à la Deuxième chaîne que Govrin n’était pas au mariage. L’homme confondu avec l’ambassadeur n’était autre que le jeune marié, a fait savoir le reportage.

Malgré la signature de l’Egypte au bas des Accords de Camp David en 1978 qui établissaient la paix avec Israël, de nombreux Égyptiens restent encore hostiles envers l’état juif et se méfient de ses relations diplomatiques avec leur pays.

Nasser, décédé en 1970, avait été l’un des critiques les plus virulents d’Israël parmi tous les leaders arabes lorsqu’il était président et il est salué comme un héros du nationalisme arabe pour son idéologie anti-occidentale et anti-sioniste dans tout le monde arabe.

Aucun commentaire: