mercredi 29 mars 2017

"L'État d'Israël persécute les juifs"

© afp.

Des milliers de juifs ultra-orthodoxes ont manifesté mardi à Jérusalem contre le service militaire obligatoire et le danger de perversion qu'il représente selon eux chez les jeunes.


© epa.

© epa.

© afp.

© afp.

© epa.

"L'État d'Israël persécute les juifs", proclamait l'une des pancartes brandies par les manifestants, tous des hommes revêtus de la caractéristique tenue des ultra-orthodoxes, chapeau et costume noirs sur chemise blanche.

"La conscription, c'est l'Holocauste pour le judaïsme de la torah", l'enseignement divin selon la tradition juive, déclarait une autre.

"Mieux vaut une balle dans le corps que d'aller à l'armée", a dit à l'AFP Aaron Roth, 45 ans, l'un des manifestants à longue barbe noire.

La manifestation, entourée d'un important dispositif policier, avait été organisée près du centre de Jérusalem par une frange radicale des ultra-orthodoxes.

Les ultra-orthodoxes observent strictement les règles du judaïsme dans tous les aspects de la vie quotidienne et spirituelle. Ils considèrent la conscription comme une source de tentations pour les jeunes, sortis du monde fermé de la prière et de l'étude religieuse.

La fraction la plus absolutiste qui avait appelé à manifester refuse de reconnaître l'actuel Etat d'Israël, ne reconnaissant d'autre Etat que celui qui serait instauré par Dieu lui-même.

"On a survécu à Hitler, on survivra au sionisme en restant fidèles à Dieu", a dit l'un des orateurs.

Obligatoire sauf exception, le service militaire, de deux ans et huit mois pour les hommes et deux ans pour les femmes, est un motif constant de crispation parmi les ultra-orthodoxes, qui représentent environ 10% de la population.

Il est régulièrement à l'origine de heurts avec les policiers, lors de manifestations ou d'arrestations de jeunes cherchant à échapper à l'enrôlement.

Aucun commentaire: