dimanche 26 mars 2017

Le résistant palestinien Mazen Fuqaha assassiné à Gaza

Par ISM-France et Agences


Ce vendredi 24 mars, dans le quartier Tel al-Hawa, au sud de Gaza-ville, des hommes armés inconnus ont assassiné de quatre balles dans la tête Mazen Fuqaha, 35 ans, originaire de Tubas, au nord de la Cisjordanie occupée, membre des Brigades al-Qassam, la branche armée du Hamas, qui avait été libéré des geôles sionistes lors de l’échange de prisonniers « Shalit », en 2011 et exilé à Gaza.

En représailles contre l’assassinat de Cheikh Salah Shahadeh, en juillet 2002, au cours d’un raid meurtrier qui avait coûté la vie à 15 hommes, femmes et enfants (une bombe d’une tonne larguée par un F16 de l’armée d’occupation sur un quartier de Gaza-ville), Mazen Fuqaha avait mené fin 2002 l’opération Safad, qui s’était soldée par la mort de 9 occupants et des dizaines de blessés. Pris, il avait été condamné par le régime sioniste à la perpétuité.

Le mouvement Hamas a qualifié l’assassinat d’ « attaque lâche de l’occupation » et a promis qu’ « Israël paierait pour ses crimes. »

Les Brigades Abu Ali Mustafa, la branche militaire du Front populaire de libération de la Palestine a également dénoncé l’assassinat, disant qu’il « entraînerait une réponse dure de toutes les factions de la résistance.»

Le mouvement du Jihad Islamique, quant à lui, a déclaré que l’assassinat de Fuqaha marquait le début d’une « nouvelle offensive » d’Israël contre la résistance palestinienne, et que la résistance avait le droit de riposter et de se défendre.




Sheikh Mohammed Fuqaha, le père du martyr, qui vit à Tubas, a dit aujourd’hui que son fils avait passé toute sa vie à lutter pour sa religion et sa patrie. Il a exprimé la douleur profonde que sa famille a éprouvée lorsqu’elle a appris la nouvelle, à laquelle elle s’attendait à tout moment car l’occupation israélienne l’avait ciblé plusieurs fois auparavant.

Sheikh Fuqaha a souligné que les forces d’occupation avaient attaqué de nombreuses fois la maison familiale à Tubas, à la recherche de son fils, et avaient menacé de le tuer s’il ne mettait pas un terme à ses opérations de résistance contre l’occupation israélienne.

Le corps du martyr a été transporté à la morgue de l’hôpital al-Shifa, à Gaza-ville, après l’assassinat.

C’est de là que sont parties ses funérailles, auxquelles ont participé des milliers de Palestiniens, dont des membres et des leaders de diverses factions politiques et groupes armés.

Après les prières à la mosquée al-Omari, le cortège a continué jusqu’au cimetière Sheikh Radwan où le martyr a été enterré.




En Cisjordanie occupée, à Tubas, des centaines de palestiniens, conduits par Sheikh Fuqaha et les membres de sa famille, ont dit des prières pour l’esprit du martyr et ont organisé une marche funéraire symbolique dans les rues de la ville.


Aucun commentaire: