mardi 28 mars 2017

En emprisonnant Omar Barghouti, Israël expose sa crainte de la campagne BDS


Omar Barghouti est co-fondateur du mouvement palestinien 
BDS (Boycott, Désinvestissement et Sanctions)


Dr Daud Abdullah – Il y a maintenant une semaine que les autorités israéliennes ont arrêté Omar Barghouti, co-fondateur du mouvement de Boycott, Sanctions et Désinvestissement (BDS) en Palestine.

Son arrestation fait suite à des années d’intimidation et de menaces de la part de divers organismes
publics. Si le but est d’isoler et de faire taire Barghouti, son arrestation est, au mieux, myope et contre-productive. BDS, en attendant, est déjà un mouvement global palestinien qui a le vent en poupe et qu’il sera impossible d’arrêter.

Alors que le président israélien Reuven Rivlin a en mai 2015 qualifié le mouvement BDS de « menace stratégique« , lorsque celui-ci a été lancé en juillet 2005, les officiels israéliens ont rejeté l’avait balayé d’un revers de la main, estimant qu’il s’agissait d’une pauvre tentative d’imiter le boycott international qui a joué un rôle crucial dans le démantèlement du régime criminel d’apartheid en Afrique du Sud. Cette attitude méprisante appartient maintenant au passé. Le seul fait que le pays dépense des millions de dollars chaque mois pour collecter des données et contrer BDS sur place et à l’étranger, est en lui-même la preuve du sérieux avec lequel les Israéliens traitent maintenant cette campagne.

Aucun commentaire: