samedi 25 mars 2017

Deux blessés dans le camp de Aïn el-Héloué sous tension


Les incidents se poursuivaient vendredi, dans le camp de réfugiés 
palestiniens de Aïn el-Héloué, au Liban-Sud, au lendemain d'affrontements
 armés qui se sont déclenchés jeudi soir. Photo d'archives AFP

LIBAN - Les forces politiques palestiniennes réunies d'urgence.

La tension restait vive vendredi dans le camp de réfugiés palestiniens de Aïn el-Héloué, au Liban-Sud, au lendemain d'affrontements armés qui se sont déclenchés jeudi soir. Deux ressortissants palestiniens ont été blessés, dont un par un tir de sniper, et un engin explosif a été démantelé vendredi.

Des affrontements armés opposant des combattants du mouvement Fateh à des éléments du groupuscule islamiste Jund el-Cham avaient débuté jeudi soir et s'étaient poursuivis jusqu'à l'aube, vendredi. Ces accrochages avaient fait deux morts et trois blessés.

Alors que les commerces ont été fermés dans le secteur de la rue Fouqani et du marché aux légumes, les factions palestiniennes ont établi des contacts en vue de rétablir le calme dans le camp. L'agence nationale d'information (ANI) rapporte que les forces politiques palestiniennes du camps se sont réunies vendredi et se sont mises d'accord sur le "retrait de toutes les personnes armées" du camp, estimant que "ce qui se passe à Aïn el-Héloué a des conséquences négatives sur les habitants du camps et le voisinage".

Fin février, Aïn el-Héloué avait déjà été le théâtre d'affrontements meurtriers entre des combattants du Fateh et des groupes islamistes. Les accrochages avaient éclaté après le retrait du Fateh du comité conjoint chargé de la sécurité à l'intérieur du camp.

Aïn el-Héloué est le plus grand camp de réfugiés palestiniens du Liban. L'armée libanaise, aux termes d'un accord très ancien, n'y entre jamais et la sécurité est assurée par les factions palestiniennes.

Aucun commentaire: