lundi 27 février 2017

Israël ne renoncera jamais au contrôle de sécurité en Cisjordanie (Netanyahou)

C'est ce genre d'"Etat palestinien" que le Monde entier veut qu'on reconnaisse, y compris les 154 élus de la République française! 

Netanyahou et Turnbull à Sydney, mercredi 22 février 2017 GPO


Des accords économiques pour les entreprises et dans le domaine du tourisme ont été conclus

La question des relations israélo-palestiniennes s’est invitée à chacune des réunions lors de la visite dimanche de Benyamin Netanyahou, accueilli par des manifestants pro-palestiniens, en Australie.

Netanyahou a déclaré à la ministre australienne des Affaires étrangères, Julie Bishop, qu’Israël ne renoncera jamais au contrôle de la sécurité de l'ensemble de la Cisjordanie, lors de sa visite à Sydney.

Selon une source proche du Premier ministre, Netanyahou a justifié que l'insistance d'Israël sur le contrôle de sécurité provenait de l'incapacité des forces internationales à protéger le pays des actes d’agression dans le passé par ses voisins.

Le Premier ministre israélien a rencontré lors de ce voyage le Premier ministre australien, Malcolm Turnbull et le chef d’opposition, Bill Shorten.


Après avoir rencontré Netanyahou vendredi pendant une heure, Shorten a affirmé avoir fait part au Premier ministre israélien des préoccupations de son parti (parti travailliste) au sujet des implantations israéliennes.

"Nous voulons voir Israël en sécurité sur ses frontières. Nous soutenons les droits du peuple palestinien d'avoir son propre État", a déclaré le chef de l’opposition australienne, après la réunion.

L’équipe de Netanyahou a déclaré que les deux parties avaient "évoqué des questions diplomatiques et régionales telles que l'Iran, la Syrie et les Palestiniens", ajoutant que le Premier ministre "a souligné la nature problématique de l'accord nucléaire avec l'Iran, l'agression régionale de l'Iran et ses aspirations expansionnistes".

Outre la question palestinienne, des accords économiques pour les entreprises et dans le domaine du tourisme entre les deux pays ont été conclus.

La visite a été "magnifique" a affirmé Netanyahou dimanche avant de monter à bord de l’avion qui devait le conduire en Israël. Il s’agissait de la première visite d’un chef d’Etat israélien en Australie.

Aucun commentaire: