lundi 30 mars 2015

Haaretz lance "ESSENCE" un magazine en Français. Art de vivre et infos sur le quotidien en Israël.


Le premier numéro d’ESSENCE (Édition française), que publie Haaretz, sera imprimé à l’occasion de Pessah. Il s’agira d’un magazine de qualité sur papier glacé, conforme au haut niveau d’exigence du groupe Haaretz. Mêlant le plaisir d’articles sur l’art de vivre et des informations pratiques sur le quotidien en Israël, ESSENCEest à la fois agréable et utile à lire.

Le magazine traitera de la culture israélienne, de la gastronomie, des loisirs et de la mode, il donnera également des recommandations sur les manifestations culturelles et les festivals à travers le pays et fournira de précieux détails sur les services pour les nouveaux immigrants et les francophones.

Certains connaissent peut etre déjà ce magazine dans sa version anglaise, mais selon la directrice de la rédaction d’Haaretz, la version française sera différente parce que faite sur mesure pour correspondre aux besoins et spécificité de la la communauté francophone d’Israël. Et comme Haaretz tient a préserver le mystère, aucune photo de la couverture ne circule pour le moment. ESSENCE sera disponible gratuitement au sein des principales organisations et institutions de la communauté francophone. (Nina Sitbon pour Tel-Avivre) -

ISRAELVALLEY PLUS.
Haaretz (en hébreu : הארץ, Le Pays) est l’un des quatre plus grands quotidiens nationaux en Israël. Il appartient à la famille Schocken et son dirigeant en 2011 est Amos Schocken, appartenant à la troisième génération.

Haaretz a été créé en 1919 à Jérusalem, dans la Palestine mandataire par Itzhak Leib Goldberg et a été pendant 15 ans une coopérative de ses employés, en fait sous la direction assez autoritaire de Moshe Glickson et le soutien financier de quelques philantropes, parmi lesquels le lexicographe Yehuda Gour. Ensuite, à cause de difficultés économiques il a été vendu dans les années 1930 à David Cohen et son frère, et en 1935 a été acquis par Shlomo Zalman Schocken.

Entre les années 1932-1973 le journal siégea dans un bâtiment au style international (“Bauhaus”), rue Mazeh 53, qui fut très endommagé le 16 mai 1948 par le bombardement de l’aviation égyptienne sur Tel Aviv. 5 ouvriers de la typographie ont été tués, et le dépôt de papier a été totalement brûlé. Toutefois le journal ne cessa pas sa parution et par la suite la maison a été restaurée. Le journal a déménagé en 1973 dans son nouveau siège rue Aliyah, maintenant rue Schocken.

La ligne éditoriale du journal se précise sous la férule de Gershom Schocken, éditeur en chef de 1939 à 1990. Il fut remplacé par Hanoch Marmari et Yoël Esteron, eux-mêmes remplacés en 2004 par David Landau et Tami Litani.

Haaretz est le flambeau de la gauche israélienne. Ce positionnement politique très clair, ainsi que sa charte graphique très classique, font qu’il est souvent comparé à tort ou à raison à des journaux comme le quotidien français Le Monde, ou le International Herald Tribune.

Haaretz s’est également porté à la pointe des combats en faveur du retrait des Territoires occupés, ainsi que de la défense des droits des Palestiniens. Il a été l’un des plus fervents supporters des accords d’Oslo. Fortement anticlérical, il n’hésite pas à poser les problèmes religieux en termes de problèmes sociétaux, contribuant au clivage religieux / non-religieux en Israël.

Aucun commentaire: