dimanche 6 octobre 2019

Israël : des magistrats affirment que les avocats de Netanyahou n'ont pas réfuté les accusations dans le dossier 4000

Prime Minister Benjamin Netanyahu's attorneys arrive at the Justice Ministry in
 Jerusalem for the hearing on the corruption cases in which Netanyahu is a
 suspect, on October 3 / Yossi Zamir/Flash90


Les avocats du Premier ministre se sont montrés optimistes quant à l'issus de l'audition de leur client


Affaire Netanyahou : 3e jour d'audition

Play Video

Des responsables du parquet israélien ont affirmé samedi à la chaîne Channel 13 que les avocats de Benyamin Netanyahou n’ont pas réussi à réfuter les accusations portées contre le Premier ministre lors des deux premiers jours de l’audition concernant la plus grave des trois affaires dans laquelle il est impliqué, à la chaîne 13 samedi.

Ces déclarations contredisent les affirmations des avocats de Netanyahou qui avaient juré la veille sur la chaîne Channel 12 avoir surpris l’équipe du procureur général Avishai Mandelblit avec des arguments solides dans le dossier 4000, et être persuadé que les magistrats allaient "réexaminer" le cas de leur client.

Un avocat de Netanyahou n’a cessé de dire, lors des deux premiers jours de l’audition, qu'il était convaincu que les nouvelles preuves présentées ne laisseraient d’autre choix aux procureurs que de clore toutes les affaires.

L’audition reprend dimanche matin avec la reprise des débats sur l’affaire 4000.

Les délibérations sur les trois affaires doivent s'achever mardi, avant la fête de Yom Kippour. Mais les discussions sur le dossier 4000 ne se sont pas terminées jeudi, comme cela était prévu, ce qui pourrait conduire le procureur à prolonger l’audition d'une journée.

Par ailleurs, samedi soir, des manifestations et des contre-manifestations ont eu lieu près du domicile du procureur général Avichai Mandelblit à Petah Tikva.

Plusieurs centaines de partisans du Premier ministre ont lancé des slogans en sa faveur et réclamé "justice".



Audition de la défense de Netanyahou par la justice: Les précisions de Pierre Klochendler

Play Video

Aucun commentaire: