mardi 11 juin 2019

Les Israéliens ont le droit d’annexer des territoires palestiniens (ambassadeur US en Israël)

David Friedman n’a pas précisé si l’annexion aurait lieu dans le cadre du « deal of the Century ». Cependant, des révélations antérieures du contenu de ce plan élaboré par l’administration US laissent supposer qu’elle y figure bel et bien.

GIL COHEN-MAGEN VIA GETTY IMAGES


L’ambassadeur des Etats-Unis en Israël David Friedman a indirectement confirmé que le projet d’accord de paix israélo-palestinien élaboré par Washington et appelé le “Deal of the Century” (l’accord du siècle) comprend l’annexion des colonies juives de Cisjordanie par l’Etat hébreu. “Israël a le droit de garder une partie de la Cisjordanie, mais pas toute la Cisjordanie”, a-t-il déclaré dans un entretien publié samedi dernier par New York Times.

David Friedman n’a pas précisé si cette annexion aurait lieu dans le cadre du “Deal of the Century”. Toutefois, des révélations antérieures du contenu de ce plan permettent de supposer qu’elle y figure bel et bien.


Une télévision israélienne, Channel 12, a assuré il y a quelques semaines que “l’accord du siècle”, élaboré par l’administration US mais non encore rendu public, envisageait l’application du droit civil israélien aux colonies de Cisjordanie, ce qui revient à une annexion pure et simple, qui aurait cette fois-ci la bénédiction officielle de la Maison-Blanche.



Annexer les colonies de Cisjordanie : une promesse de Netanyaou

En légitimant des actes illégaux d’annexion de territoires palestiniens, le plan de paix US ne ferait que refléter des projets défendus maintes fois publiquement par des responsables israéliens.


Il y a quelques semaines, lors de sa campagne électorale, Benyamin Netanyaou s’est engagé à annexer, une fois réélu, les colonies israéliennes de Cisjordanie sans distinction entre les grandes et les petites, isolées. Un peu plus tôt, il affirmait à une télévision israélienne avoir prévenu le président Donald Trump qu’aucun accord de paix ne saurait obliger Israël à évacuer ces colonies.

Le nombre d’Israéliens vivant dans les colonies, considérées comme des implantations illégales par la communauté internationale, s’élève probablement à un million. En 2014, le ministre israélien de l’Habitat Uri Ariel avait prédit qu’ils seraient 550.000 ou 600.000 personnes en 2019 rien qu’en Cisjordanie. A ce chiffre il faudrait ajouter les colons vivant à Jérusalem-Est occupé, estimés en 2014 à 300.000 à 350,000.

Pour rappel, l’“accord du siècle”, manifestement favorable aux intérêts israéliens, n’a pas les faveurs des Palestiniens. Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a déclaré qu’il s’opposerait à tout accord ne prévoyant pas la fin de l’occupation israélienne et la création d’un Etat palestinien souverain.


huffpostmaghreb.com

Aucun commentaire: