mardi 11 juin 2019

Le New York Times ne publiera plus de dessins politiques après une polémique sur une caricature jugée "antisémite"

Il n'y aura plus de caricatures politiques dans les différentes versions du "New York
 Times". © Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives


Lundi 10, la direction du "New York Times" a annoncé la fin des dessins politiques dans sa version internationale (il n'y en avait déjà plus dans la version américaine). La décision est officiellement un choix stratégique, mais elle intervient un mois après une polémique sur un dessin jugé douteux.


La direction de l'un des plus prestigieux journaux au monde a tranché: il n'y aura plus de caricatures politiques dans la version internationale du New York Times. L'annonce a été faite lundi 10 et, officiellement, vise à aligner la version distribuée aux lecteurs hors des Etats-Unis sur celle disponible sur le sol américain qui ne comprend plus de dessins politiques depuis plusieurs années. Sauf que cette décision soudaine intervient un mois après une polémique sur l'un des dessins.

Fin avril, une caricature voulant dénoncer la relation entre Israël et les Etats-Unis avait été publiée: il montrait le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou sous les traits d'un chien d'aveugle, avec une étoile de David en collier, et le président américain Donald Trump, aveugle, tenant en laisse l'animal et portant une kippa sur la tête. La caricature avait été jugée antisémite par ses détracteurs (comme ci-dessous l'élu Républicain à la Chambre des Représentants Pete King).






La polémique ne faiblissant pas, le responsable d'édition qui avait autorisé la publication du dessin (réalisé par un dessinateur travaillant pour une agence extérieure au journal) avait été sanctionné.

Si officiellement il n'y a pas de lien entre cette affaire et la décision "stratégique" prise lundi, Patrick Chapatte l'un des dessinateurs vedettes du journal explique à l'Agence France Presse qu'il existe bien un lien et que "ces dernières années, certains des meilleurs dessinateurs de presse aux Etats-Unis (...) ont perdu leur travail parce que leurs éditeurs les trouvaient trop critiques envers Trump". Le journal a annoncé que le New York Timesallait faire travailler ses dessinateurs sur d'autres formats que le journal.

francesoir.fr

Aucun commentaire: