mardi 21 mai 2019

Israël approuve la création de deux routes principales sur les terres palestiniennes pour relier des colonies en Cisjordanie

Par IMEMC


Les autorités israéliennes ont approuvé la construction de deux nouvelles routes reliant des colonies [illégales] isolées, construites sur des terres privées palestiniennes au sud et au nord de la Cisjordanie occupée. Le quotidien israélien Haaretz a rapporté que l’approbation portait sur deux routes principales en Cisjordanie occupée, ajoutant qu’elle faciliterait l’annexion de vastes pans de terres palestiniennes.


Il a déclaré que le « bureau de l'administration civile » a délivré des permis pour la création des routes menant aux colonies isolées et que les travaux doivent débuter en juillet.


D’après le mouvement israélien La Paix Maintenant, « le sous-comité s’occupant des routes au Comité supérieur de la planification de l'Administration civile israélienne a approuvé le 1er mai les permis de construction pour la construction de deux routes de contournement : la rocade d’Huwwara au sud de Naplouse et la rocade d’Al-Aroub, au sud de Bethléem. »


Le responsable palestinien Ghassan Daghlas, qui surveille les activités colonialistes illégales d’Israël dans le nord de la Cisjordanie , a déclaré que la partie israélienne avait officiellement informé les Palestiniens de sa décision d’annexer 406 dunams (40,6 ha) dans trois villages proches de Naplouse, afin de créer la route de contournement.


Nasser al-Huwwari, maire de la ville de Huwwara, près de Naplouse, a déclaré à l'agence de presse Ma’an que 98% des terres palestiniennes appartiennent à des résidents de Huwwara.


Il a ajouté que la route traverserait une zone située à An-Najma pour passer près du Centre palestinien de loisirs et piscines Luna et comprend plusieurs ponts et bretelles de raccordement.


Al-Huwwari a déclaré que les Palestiniens disposaient de 60 jours pour faire appel devant les tribunaux israéliens et que le gouvernement israélien envisageait également de nouvelles constructions coloniales, une fois la route créée et l'infrastructure mise en place.


Peace Now a également déclaré : « Début avril, le ministre de la Défense nationale (à l'époque le Premier ministre Netanyahu) avait approuvé le début de la construction des deux routes de contournement et, immédiatement après, le chef de l'administration civile avait ordonné la confiscation de centaines de dunams de terres palestiniennes privées pour créer les routes ».


Rocade de Huwwara – Pour créer la route, une ordonnance d'expropriationa été émise pour 406 dunams de terres palestiniennes privées provenant des villages de Burin, Huwwara, Beita, Awarta, Yasouf, Yitma et as-Sawiya.


La route ne devrait desservir que quatre colonies : Yitzhar, Itamar, Har Bracha et Alon Moreh, où vivent 7.132 colons. Selon certaines informations, le coût de la route, longue de 5,5 kilomètres, est estimé à un quart de milliard de shekels (69 millions de dollars), soit environ 35.000 NIS par colon (9.750 $).





Rocade de Al-Arroub – Pour construire la route, une ordonnance d'expropriation a été émise pour 401 dunams de terres en provenance de Beit Ummar et de Halhoul pour une route d'environ 7 kilomètres au sud de Bethléem (pour en savoir plus sur le contournement d'Al-Aroub, cliquez ici).


La Paix Maintenant a déclaré que les travaux routiers nouvellement approuvés peuvent commencer 60 jours après l’émission des ordres d'annexion des terres palestiniennes, soit le 4 Juin, et a ajouté que si les propriétaires déposaient des requêtes contre l'expropriation de leurs terres, les travaux pourraient être repoussés jusqu'à ce qu’une décision finale est prise.


Peace Now : « Ces expropriations font partie de la capitulation continue du gouvernement devant les colons pour la construction de routes de contournement israéliennes sur l'ensemble de la Cisjordanie . Les colons savent très bien que sans bonnes routes, les colonies ne pourront pas se développer et ils exigent tactiquement qu’elles soient construites ‘pour des raisons de sécurité’. Cette justification dissimule le véritable objectif qui se cache derrière ces routes : agrandir les colonies et faire progresser les projets d’annexion de la Cisjordanie au dépens de la solution à deux États ». (1)


Le rapport de Peace Now, en anglais, ici.

(1) Il est étonnant que les militants israéliens de Peace Now, qui connaissent parfaitement la situation sur le terrain en Palestine occupée, évoquent encore la solution à 2 Etats, qui est morte en 1993, il y a 26 ans, avec les accords d’Oslo, qui ont ouvert la voie à l’installation de colons sur les territoires palestiniens envahis et colonisés en 1967. (NDLR)

Source : IMEMC

Traduction : MR pour ISM

Aucun commentaire: